Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet
Répondre au sujet
[Tredë, An 10] Le réveil
Sujet se trouvant dans  :: Continent d'Adrietha :: Bassin des Cascades :: Foret algueuse
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Tredë, An 10] Le réveil Dim 5 Juil - 16:16
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

Quitter la capitale sédienne fut une épreuve pour la jeune veuve. Toujours en deuil de la perte d’Harold, Andraha avait entrepris un cours séjour dans le sud de la contrée et prendre une journée pour se transporter dans l’oasis qu’était le royaume de Télès. L’archère n’avait pas eu l’occasion de le fouler très souvent. Les dangers politiques arrivant surtout au nord de sa contrée, elle connaissait bien mieux les terres oshuriennes ou Charmon, son lieu de naissance.

En ce début d’après-midi, à dos d’une pouliche peu dressée, l’officier galopait à toute vitesse vers le fleuve, frontière naturelle entre les deux états. L’air frais lui fouettait le visage avec vigueur, lui donnant quelques couleurs. Son teint toujours blanc comme craie, tournant au vert pâle à cause des maux d’estomac lui donnait une allure de vampire. Depuis quelques décades, elle se sentait revivre. Néanmoins, dans sa mémoire, le petit et son père restaient graver. Les sourires, les baisers, et son assassinat. Une parle perla, elle fut emportée par une bourrasque tout aussi rapidement. Le temps de pleurer a cessé, songea-t-elle en talonnant davantage sa pauvre monture.

Quelques heures s’écoulèrent. Malgré les premiers signes de fatigue, Andraha ne ménagea pas son cheval. Au loin, les berges étaient visibles. Elles s’y arrêteraient avant de continuer dans la forêt algueuse et peut-être sur Orsin si le cœur y était. Depuis le temps, elle n’avait plus eu de nouvelles de Morgane. Etait-il toujours en vie ? Ou la guerre l’avait achevé par la même occasion ? Plusieurs autres questions lui traversèrent l’esprit, mais elle les balaya d’un coup de tête, libérant ses cheveux de sa capuche.

La terre se transforma progressivement en boue. Certains endroits étaient très inondés par la dernière crue. La jument reculait puis avançait sans cesse par peur de s’enfoncer. D’un coup d’œil, Andraha scruta l’horizon pour déceler un passage sec, voir un pont. Longeant, tant bien que mal, les berges, elles finirent par traverser. Le lieu était exempté de courant, et la baignade les rafraichit. Epuisée par le soleil d’été quasiment, l’ange s’assit au pied d’un tronc et ferma les yeux, continuant d’être alerte aux moindres bruits.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Dim 5 Juil - 18:50
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Voilà plusieurs jours que Raïley préparait son départ. Se déplaçant de droite à gauche dans divers boutiques, achetant ce dont il avait besoin pour entreprendre son voyage. Il avait en effet décidé d’aller se présenter aux souverains des différentes contrées. Aujourd’hui, le jour était enfin venu pour lui de quitter Orsin. Il s’était vêtu d’habits noirs, simples et légers, en raison de la saison estivale qui s’annonçait. Fin prêt en début d’après midi, il s’empara sans plus attendre de son sac étanche, si jamais il décidait de voyager par les eaux, son nagamaki et de sa bourse. A l’intérieur, on pouvait y trouver toutes sortes de choses telles que des vêtements de pluie, des vêtements luxueux, quelques provisions, divers perles, un carnet de voyage, ou encore différents herbes pouvant prodiguer les premiers soins.

Sur le chemin menant au Pont Nord, il s’était décidé à commencer son périple par la voie fluviale. Arrivé au bout du pont, il se retourna vers Orsin et après un adieu silencieux, il repartit avec une petite pensée pour sa famille. C’est lentement qu’il commença à remonter le cours d’eau menant au Fleuve de la Templière, prenant le temps de faire quelques figures aquatiques avec les poissons.

Tranquillement, il se laissa porter vers l’Ouest par le Fleuve de la Templière, sortant la tête hors de l’eau de temps en temps pour mieux se repérer. C’est aux environs du Ruisseau des Amoureux et de la Rivière Collina que Raïley décida de faire une courte  pause avant de se rendre du côté de Seda. Dans l’idée de revoir une dernière fois la Forêt Algueuse et peut-être trouver de quoi apaiser son appétit naissant, c’est du côté Ysyra du fleuve qu’il se rendit

Sans regarder aux alentours, il s’assit sur la berge et laissa le temps qu’il fallait aux écailles de sa queue pour se transformer en une paire de jambes. Il fouilla dans son sac, et enfila le bas de sa tenue de voyage. Il se releva enfin, sautilla sur place pour s’habituer à ses jambes, se retourna et… Tomba nez à nez avec une pouliche. Tout en poussant un cri de surprise, il trébucha sur le sol glissant et finit le haut du corps dans l’eau. Il se redressa tout en riant à gorge déployée sous l'air ahuri de la jument.



 
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Lun 6 Juil - 2:41
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

Andraha s’était profondément assoupie. Son paisible rêve fut brisé en miette par des rires en provenance du cours d’eau. En alerte, elle se redressa péniblement et scruta l’horizon sur un soleil de fin d’après-midi. La chaleur était un peu redescendue, rendant le port de vêtement moins désagréable. Néanmoins, elle ne fut pas contre de se dénuder légèrement pour tremper ses pieds et son buste dans l’eau tiède de la rivière. Son corsage choyait sur la berge, tout comme les jupons de sa robe pourpre quand un nouveau bruit l’alerta. Elle vit alors sa pouliche galoper à travers la plaine.

« Stacy ! »

Cette dernière ne réagit pas. Le vent avait emporté ses paroles du mauvais coté. Fermant les yeux, elle défit la lanière de cuir retenait ses cheveux. Libérée de sa dernière contrainte, elle nagea un peu avant de sortir de l’eau pour se promener le long du fleuve et profiter des derniers rayons de soleil avant d’établir un campement ou tomber sur une auberge.

Le soleil avait réchauffé ses traits blafards, lui donnant une mine de paysanne. Les cheveux relevés dans un chignon grossier, elle prit sa sacoche à la main et déambula en corset et culotte bouffante. Les alentours étaient déserts. Les sourcils fronçaient, elle avait un mauvais pressentiment sur les cris de sa jument. Etait-ce une embuscade ? Tournant la tête à droite puis à gauche pour observer l’orée de la forêt, elle déposa prestement ses affaires pour récupérer son arc qui pendait au niveau d’une bandoulière ainsi qu’une flèche. Sa pouliche revint alors vers la sirène. Andraha la suivit du regard. Néanmoins, la créature était cachée par un rocher. Méfiante, elle s’en approcha par derrière pour le prendre par surprise.

« Les animaux ont l’air de vous apprécier dites-moi ! »

Avachie sur le haut du rocher, elle contempla sa cible qui se trouvait juste en-dessous. Un sourire aux lèvres, chose qu’elle avait perdue avec le temps, l’officier scruta le jeune homme, avant de baisser ses armes.

« Vous m’avez fait une belle frayeur, je dois l’admettre. Je m’excuse de mon impolitesse de vous accoster de la sorte. Je ne connais pas réellement la région, ni même ses fréquentations. La peur de rencontrer un bandit de chemin était présente. »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Lun 6 Juil - 13:55
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Son hilarité passée et son haut enfilé, Raïley avait décidé de chercher de quoi se nourrir dans les parages, quelques baies ou algues suffiraient. Il jetait parfois un œil sur la pouliche qui gambadait dans la plaine sur un soleil couchant. Après quelques minutes de recherche, il avait trouvé son bonheur avec deux trois poignées de baies. Il s’assit contre un rocher et commença à manger tranquillement. Tandis que la pouliche revenait vers lui, il entendît une voix derrière lui :

« Les animaux ont l’air de vous apprécier dites-moi ! »

Se relevant précipitamment, il découvrit, avachie sur le rocher, une jeune femme aux cheveux blonds avec de sublimes ailes rosées. Celle-ci tenait un arc et une flèche, prête à se défendre en cas de besoin. Bouche bée, il ne put rien répondre. L’ange sourit avant de baisser les armes et ajouta :

« Vous m’avez fait une belle frayeur, je dois l’admettre. Je m’excuse de mon impolitesse de vous accoster de la sorte. Je ne connais pas réellement la région, ni même ses fréquentations. La peur de rencontrer un bandit de chemin était présente. »

Raïley retrouva finalement la parole et put répondre :

« Je suis profondément désolé de vous avoir effrayée, cela n’était pas dans mon intention. Ne vous excusez pas, il est tout bonnement naturel de vouloir se défendre en situation de danger. Où vous rendez vous ? Je connais plutôt bien cette partie de la région, je peux vous accompagner jusque votre destination si vous le désirez. Quant aux bandits, sachez qu’ils sont plutôt rares en Ysyra, bien que depuis quelques temps maintenant, des enlèvements ont lieu. C’est bien la première fois que je vois un ange de mes propres yeux ! Vous êtes bien un ange n’est-ce pas ? C’est fort différent de ce que montrent les livres, ma parole, vos ailes sont sublimes ! Je peux toucher ?! Est-il vrai que vous pouvez voler avec ? Sûrement, sinon je ne vois pas trop l’intérêt d’avoir des ailes, sans vouloir vous offenser ! »

Se ressaisissant, il ajouta plus calmement :

« Hum…Excusez-moi, j’ai tendance à m'emporter quand je pose des questions. Enfin, laissez tomber. Vous avez faim ? Il me reste des baies si vous le voulez. Et ma proposition de vous accompagner est toujours d’actualité. »

Il déclara ensuite, avec un grand sourire :

« Oh, et j’oubliai, je suis Raïley de la famille Estrama von Raijer, ravi de vous rencontrer ! »

Sur ces dernières paroles, il attendit sagement que son interlocutrice réponde.



 
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Lun 6 Juil - 20:28
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

L’ange s’amusa de voir son interlocuteur si désarçonner. Elle avait ses charmes, mais ne pensait pas déstabiliser ainsi les hommes, surtout avec son visage marqué par la douleur et le temps passé dans la rue. Ce petit est bien curieux, songea-t-elle en lui prêtant une attention particulière. Elle en oublia d’ailleurs de surveiller les alentours. Il ne lui laissa pas le temps de lui répondre, d’humeur plus ou moins joyeuse, il termina son monologue sans interruption sèche.

« Votre nom ne m’est pas inconnu. Tullia, me semble-t-il. »

Elle se tue, avec un court moment de réflexion, tout en descendant doucement de son rocher pour s’adosser à ce dernier.

« Hum oui, en effet, je crois connaitre une personne de votre famille. C’est intéressant de voir que des males existent encore dans votre branche, je commençais à douter sérieusement de la vie qu’on vous affectait après la naissance. D’après les encyclopédies, les tâches et l’héritage reviennent souvent aux femmes. Me trompe-je ? »

Andraha plongea son regard dans celui de la sirène, c’était un jeu de voir à quel point il pouvait perdre ses moyens. Elle en sourit de plus belle, avant d’étaler sa cape sur le sol pour la faire sécher, tout comme le reste de ces ailes.

« Pour répondre à vos questions, je suis bien un ange. Il est rare d’en croiser dans le royaume d’Ysyra, votre contrée n’est pas très appréciée de nos plumes. Voler est également difficile, surtout aux abords des marécages, la végétation y est dense. »

Du bout de son aile droite, elle vint chatouiller le jeune homme au niveau du cou, avant de la déposer dans ses mains.

« Toucher donc, je ne vais pas vous mordre. Par contre interdiction de m’arracher les plumes, sinon vous gouterez de mon arc et de mes flèches rapidement. »

Sa gorge émit un son cristallin, la pouliche vint à eux, ne se gênant pas davantage de les asperger d’eau en galopant vers la rivière.

« Pour ma destination, je cherche une auberge, ou un village accueillant. Peut-être même descendre sur Orsin ou couper la contrée vers la frontière avec Charmon. Je suis indécise et surtout perdue. Pas physiquement, mais émotionnellement. »

L’officier s’arrêta de parler, ayant perdu son visage radieux, elle piqua par ailleurs quelques baies.

« Je ne souhaite pas vous embêter avec tout ceci. Mais j’en oublie presque les politesses. Andraha Seme, officier du corps des armées aériennes. Dans quelle branche êtes-vous ? Chez les Myrmidons, comme Tullia ? »


Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Mar 7 Juil - 2:01
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Nullement surpris que son nom soit connu de l’ange, Raïley fut en revanche étonné à l’évocation du nom de sa sœur. Depuis qu’elle s’était intégré dans l’armée, il ne l’avait que rarement vue ou eu des nouvelles d’elle. Un brin mélancolique, il se remémora brièvement leurs discussions, ramené à la réalité par la voix de l’ange.

C’est avec un sourire en coin qu’il reçut les remarques concernant sa famille. Déstabilisé par le regard soutenu que lui portait l’être divin en face de lui, il tourna le regard. Il la retrouva quelques secondes plus tard, un sourire enchanteur ornant son visage angélique. L’air satisfaite, elle continua de répondre aux interrogations de la sirène.

Fortement gêné lorsque la  jeune femme approcha son aile et commença à le chatouiller, il essaya de se soustraire à ce châtiment. Mais il se résigna finalement, acceptant cette piètre sentence pour avoir eu l’audace de lui demander s’il pouvait toucher ses ailes majestueuses. Elle déposa alors son aile dans les mains de Raïley.  C’était incroyablement doux et soyeux, si bien qu’il eut envie d’y frotter sa joue. Il ne fit guère attention à la menace : Jamais il n’aurait eu l’idée d’arracher une plume à cet ange, lui-même n’avait aucune envie qu’on lui retire ses écailles. Sans l’intervention de la pouliche qui les arrosa d’eau en galopant dans la rivière, il l’aurait probablement caressée pendant des heures.

Eloignant son aile, elle reprit la conversation. Subitement, son sourire disparu lorsqu’elle annonça son état émotionnel, si bien qu’on pouvait lire la tristesse sur son visage.

Comment un visage aussi radieux peut-il devenir aussi triste ? Pauvre créature, elle a dû connaitre beaucoup  de malheurs… Songea-t-il, profondément touché par ce changement soudain.

Tout comme elle avant lui, ce nom, Andraha Seme, lui était familier. Il se souvint avoir entendu des rumeurs, mais ne se souvenait plus sur quel sujet. De toute manière, il trouvait ce genre de propos pareil aux stéréotypes : souvent infondés. Après une courte pause, il prit la parole calmement :

« Je laisse ce qui concerne la guerre à ma sœur Tullia, j’ai personnellement choisi une voie plus pacifique. J’ai été dans le commerce un certain temps et je suis depuis peu ambassadeur pour ma nation. Je voyage actuellement vers les différentes contrées de notre monde pour me présenter à leurs souverains. Il n’est pas étonnant que vous ayez très peu entendu parler des mâles de ma famille. Ils sont, certes, de moindre poids au sein de celle-ci et nous devons nous séparer de notre nom et prendre celui de notre femme lors de notre union. Puis comme vous l’avez si bien dit, ce sont les femmes qui héritent du titre. Nous nous orientons bien souvent vers le milieu du commerce. »

Laissant le temps à Andraha d’intégrer ses paroles, il reprit toujours aussi calmement :

« Sinon, pour ce qui est de l’auberge, la plus proche se trouve au Village de la Méduse à une cinquantaine de kilomètres en suivant la rivière et évitant de s’enfoncer dans les bois, ou à une quarantaine en coupant à travers bois. Autrement, le Pont du Nord menant à Orsin est à plus de soixante dix kilomètres d’ici, je dirais. Après tout dépend de la destination que vous déciderez de prendre, si vous passez par le village, cela vous fera un long détour pour vous rendre par la suite à la capitale ou même Charmon. Dans tout les cas, le temps passe, je ne pense pas qu’il soit possible d’atteindre le village avant la nuit, même s’il est alors encore possible, mais plus dangereux, de voyager. »

S’arrêtant de parler le temps nécessaire à une petite réflexion, Raïley fit parler son cœur en ajoutant ces paroles pleines de sagesse et d’émotions :

« Je vous remercie d’avoir répondu à mes questions malgré mon audace. Et sans vouloir empiéter dans votre vie privée, sachez que si vous souhaitez parler de vos problèmes, je suis là. Il est souvent bon d’externaliser ses soucis, sa tristesse. C’est un poids en moins qui nous permet d’aller de l’avant. En aucun cas je me permettrai de vous juger si cela vous effraie. »

La sirène tourna alors son regard vers les belles couleurs du soleil crépusculaire.


     

 
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Mer 8 Juil - 13:08
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

L’ange prêta une oreille attentive à son interlocuteur. Se focaliser sur ses paroles était un moyen d’éloigner les souvenirs les plus tristes. Une fuite en avant qui fonctionnait encore. Elle avait vu juste au sujet des sirènes, le vieil ouvrage qui se trouvait à l’heure actuelle dans la bibliothèque de l’ancien général était donc d’actualité. Aux premiers regards, un conte pour enfant mais il était rempli de richesses innombrables.

« Vous êtes un bien précieux pour la nation. Etre à l’écoute d’autrui peut vous en apprendre bien plus qu’une entrevue avec un conseiller, duc ou roi. Je dois avouer que votre choix de reconversion est une vrai aubaine pour Télès, elle en aura grandement besoin pour les années à venir. »

Les récents évènements trahissaient la décadence de la reine montée sur le trône grâce à son défunt mari. Tout comme Drew, elle perdait doucement du pouvoir, la révolte se rapprochait. Sans grade chance, les Malemorts mettraient un terme final à son règne. L’étincelle au baril de poudre. L’archère se frotta les mains, avant de se lever.

« Puisqu’ils nous aient impossible de rejoindre une quelconque auberge, je suppose que nous sommes ou peut-être moi seule à dormir  à la belle étoile. Les cours d’eau et le dégagement de la forêt nous permettent de repérer le danger à l’horizon. Un bon feu éloignera les bêtes sauvages. Pour le reste, j’ose espérer que vous aviez raison concernant la criminalité. »

Le soleil rayonnait faiblement. D’ici une ou deux heures, la lune lui succédera, au grand damne d’Andraha.

« Serait-il possible d’obtenir de la nourriture pour le dîner ? Du poisson. Vous êtes de bons pêcheurs, et je dois avouer que ma curiosité est piquée à vif concernant ce talent. »

L’officier ramassa quelques branches mortes près du rocher ainsi que des pierres pour permettre le début du feu de camp. La chaleur diminuait en douceur. La chair de poule la parcourut de long en large à plusieurs reprises. Cependant, elle tenta de continuer sa tache avant de s’asseoir près des berges pour se laver les mains. Le feu était près, il suffisait de l’allumer. Elle brisa le silence environnant dans un début de chant, tout en sortant la broche de l'alchimiste de sa poche.


Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Mer 8 Juil - 17:36
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Au son de la voix de l’ange, Raïley fut arraché de sa contemplation du paysage. Il espérait qu’elle avait raison, qu’il avait fait le bon choix. Au fond de lui, sans vouloir se l’admettre, il avait peur d’échouer dans sa mission. Garantir la paix ? Etait-ce seulement possible ? Il ferait tout son possible pour éviter les guerres et défendre sa nation, mais il ne pouvait y arriver seul. Les différents souverains, et autres gens du monde politique, allaient devoir l’aider. Et pour cela, il allait devoir en convaincre certains que la paix leur est beaucoup plus bénéfique que la guerre. Les paroles de la jeune femme le rassurèrent néanmoins.

« Brillante idée. Une chance que le ciel soit si dégagé ce soir, ainsi nous avons moins de risque de nous faire surprendre par la pluie. Et si jamais le sommeil ne nous vient pas, les étoiles nous tiendrons compagnie ! » Lâcha-t-il, le sourire aux lèvres.
« Si cela ne vous dérange pas, je vous laisse donc vous occuper du feu pendant que je vais nous trouver de quoi manger. »

Sur ces paroles, il alla sur la berge du fleuve, derrière le rocher, pour plus d’intimité. Il se dévêtit, laissa ses vêtements au sol et commença la fameuse transformation. Peu à peu ses jambes mutaient en une queue aux écailles scintillantes. Il partit enfin en quête d’un repas pour la jeune femme et lui. Il n’y avait pas de grand talent derrière le fait que les sirènes soient de bons pêcheurs. Les poissons étaient habitués à leur présence et ils leur suffisaient de les cueillirent comme des baies sans défense. Raïley, qui respectait la vie, préféra choisir parmi les plus vieux spécimens qu’il trouva. Il savoura un instant d’être dans l’eau, ne sachant pas s’il pourrait se le permettre pendant son voyage.

C’est une vingtaine de minutes après son départ qu’il fit surface près du rocher. Une douce mélodie parvint alors à ses oreilles. Se relevant tranquillement pour se réhabituer à ses jambes, il aperçut l’ange plus loin, qui, sur la berge, un objet entre les mains, semblait être à l’origine de ce chant. Ne souhaitant pas la perturber, la sirène s’éloigna à la recherche d’herbes de sa connaissance qui pourraient rendre le repas un peu plus goûtu. Une fois fait, il alla s’assoir à proximité du feu de camp que sa charmante compagnie avait préparé. L’air chanté par la jeune femme était semblable à l’un de ceux qu’il avait l’habitude de chanter à ses sœurs quand elles étaient encore enfants. Il ferma alors les yeux pour mieux se perdre dans le fil de ses pensées…



     

 
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Mer 8 Juil - 23:32
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

Andraha continua ainsi durant plusieurs minutes, avant de caresser la broche et de la ranger dans son écrin, à l’abri des regards. Des poches s’étaient formées sous ses yeux, et des rides creusaient à présent son front. Elle avait vieilli très rapidement auprès d’Harold, alors qu’elle n’y était restée que de deux décades. La maladie et le chagrin la rongeaient doucement.

Elle se redressa lentement, réajustant sa cape, la fraicheur s’installait. Avec deux pierres, elle tenta de les choquer pour provoquer des étincelles. Mais rien ne vint. Se maudissant, tout comme sa non maitrise de la puissance céleste qu’était le feu, elle tenta une autre technique. Celle-ci lui avait été enseignée par Jeb’, l’ancien général de Ciend, ex-mari. Une écorce d’arbre sèche fut utilisée tout comme un bout de bois solide. En les frictionnant, la jeune femme obtint une légère fumée qui s’embrasa sur la paille. Le feu prit doucement. Avec le léger courant d’air, l’archère eut, à plusieurs reprises, peur de le voir s’éteindre.

L’officier releva la tête pour toiser la sirène. Un faible sourire illumina son visage encore blafard.

« Je vous ai cru noyé mon tendre ami. »

Elle s’esclaffa en s’allongeant dans l’herbe, la tête tournée vers son interlocuteur.

« J’espère que vous savez cuir le poisson et le préparer, c’est un met rare de nos temps sur Falcon. Certains osent imaginer que la peste est encore présente dans les cours d’eau. Des sottises pour ma part… »

Le visage de son fils vint perturber le fil de la discussion. Son regard se riva alors dans le ciel qui se parsemait des premiers rayons lunaires tandis que le soleil déclinait encore à l’horizon.

« Etes-vous promis à une autre comme de nombreuses familles s’amusent dans les mariages arrangés ou les hommes ont peu d’importance et seules les femmes sont concernées ? »

Andraha se tue alors avant de se coucher sur le flan, les cheveux au vent.

« Désolé de cette question personnelle. Cela est un bien un défaut. Ma curiosité me perdra un jour ou l’autre. J’aurai par ailleurs aimé savoir les rumeurs qui couraient à mon sujet, si un jour vous les avait entendues. »


Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Jeu 9 Juil - 13:41
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

L’ange sortit de ses pensées et Raïley l’observa allumer le feu. Il nota dans son esprit les deux techniques qu’elle avait employées : choquer deux pierres ou bien frotter un bout de bois solide sur une écorce sèche. Après s’être assurée que le vent n’allait pas éteindre le feu, elle lui avait souri et annoncé qu’elle l’avait cru noyé. Elle est bien plus belle quand elle sourit et quand elle rit, songea-t-il. Il ria avec elle.

« Pour ce qui est du poisson, je m’y connais mais pour le feu, heureusement que vous êtes là ! »

Dur fléau que la peste…, pensa-t-il, tout en commençant à préparer les deux poissons qu’il avait ramené. Mais il ne souhaitait pas s’entretenir sur des sujets aussi attristants, la jeune femme semblait avoir assez de soucis sans cela. Il l’observa quelques instants, le temps qu’elle observait le ciel. Elle avait quelque chose d’intriguant, de déconcertant. Il voulait l’aider, mais ne savait comment. Vint alors la question sur le mariage qui le décontenança. Dire qu’elle s’excusait de sa question alors que lui-même lui en avait posées des biens plus étranges.

« Ne vous excusez pas pour si peu, je vous comprends, ma curiosité est insatiable. Elle n’est pas qu’un défaut mais aussi une grande qualité, si vous voulez mon avis. Elle apporte la connaissance, et sans cela nous ne sommes pas grand-chose. Qu’adviendrait-il du désir, de la motivation ou encore de l’enthousiasme sans curiosité ? Pour répondre à votre question, les mariages arrangés sont peu communs chez les sirènes. Il est de tradition que l’on choisisse celui ou celle qui partagera notre vie. Pour ma part, je ne crois pas avoir trouvé l’élue de mon cœur, alors non, je ne suis pas promis à qui que ce soit, ma chère. » Un brin taquin sur ces deux derniers mots, en écho au « tendre ami ».

Il n’avait encore jamais pensé sérieusement à se marier mais un jour peut-être, il le ferait. Abandonnant ainsi son nom pour celui de la femme de sa vie. Il fonderait sûrement alors une famille, il avait déjà été comme un père pour sa sœur Camylia, ou au moins, il avait essayé. Cessant de s’interroger intérieurement, il reprit :

« Les rumeurs… Je sais qu’il y en a qui ont circulées à votre sujet mais je crains ne plus les avoir en mémoire, vous m’en voyez navré. J’ai d’ordinaire une excellente mémoire pour toute sorte de choses mais les dires de ce genre ne m’intéressent que peu. Je les trouve… Comment dire ? Infondés ? Je n’ai pas tendance à croire les chuchotements en tout genre, surtout lorsque ceux-ci viennent du bout du monde par des personnes qui ne sont même pas concernées par les événements. »

Il avait fini de préparer le poisson, il y avait juste à les trancher sur un côté et glisser les herbes servant d’assaisonnements. Mais ne voulant pas éteindre le feu en les posant sur les braises, il s’empara de solides morceaux de bois frais qui se trouvaient à sa portée et qui bruleraient difficilement. Puis il entreprit de cuire le poisson de bonne taille.

« Reposez-vous pendant que je fais cuire ce poisson, vous semblez avoir besoin de repos. N’ayez crainte, je veille. »

Il n’avait pas osé demander à la jeune femme qu’elle parle d’elle malgré sa curiosité. Il ne savait d’elle qu’un nom, un poste dans l’armée, et une destination. Mais il ne voulait pas la blesser davantage, elle ne voulait pas parler de ses malheurs et il respectait sa décision.

N’y a-t-il pas un sujet de conversation qui ne la blesserait pas ? L’armée ? Hmm..Non, ça ne doit pas être gai tout les jours. La famille ? Je ne pense pas. Lui retourner la question du mariage ? Mauvaise idée. Son enfance ? Comme un mauvais pressentiment… Ah ! Je sais ! Sûrement peut-elle me parler des Anges ! Leur naissance, leurs traditions… Allez, je me lance !

Sortant de ses pensées, il put voir que la jeune demoiselle ne s’était pas assoupie, il lui posa alors ces questions :

« Excusez moi mais… Comme vous ne semblez pas dormir, je me disais que peut-être vous pourriez me parler des Anges. Vous êtes le premier que je croise, et tout ce que je sais, je l’ai lu dans des livres. Mais il doit bien y avoir des points non renseignés dans ceux-ci. Comment naissent-ils ? Comment vivent-ils ? Meurent-ils ou sont-ils immortels ? Dites-moi tout ce qui vous vient à l’esprit, et je boirai vos paroles. Oh et tenez, le poisson devrait être prêt. »

Le sirène n’avait jamais vraiment raffolé du poisson. Il aimait cela mais avait toujours trouvé étrange de se nourrir d’êtres qu’il côtoyait quasiment tout les jours. Puis il n'avait jamais eu un grand appétit. Il s’allongea de côté et commença alors à piocher dans ses baies et autres provisions, attendant la réponse de l’ange.


   

Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Dim 26 Juil - 18:28
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

Andraha était curieuse de nature. Apprendre, toujours plus. Le ciel avait un côté apaisant. Les étoiles scintillaient à certains endroits, rendant ainsi la  vue féérique. Posée ainsi, un tableau était dressé. Un petit côté impoli également s’y manifestait. Elle tournait quasiment le dos à son interlocuteur, bien qu’une oreille attentive lui fut prêtée.

Les deux congénères possédaient un point commun, ce qui  la fit sourire. De ce monde et rang social, il était bien rare de voir une personne si vive d’esprit et avec autant d’envie. Elle en sourit davantage, d’autant plus avec sa petite pique. Elle ne se lassait pas de l’entendre.

L’archère se retourna alors, le sujet changeait, et sa curiosité revint au galop. Les rumeurs, sa question avait été stupide. Dans un sens, elle souhaitait en connaitre les fondements, d’un autre, certaines risquaient d’être blessantes. Un mordillement de lèvre s’afficha sur son visage crispé par l’attente. Elle fut quelque peu déçue. Pourquoi cherchait-il à les dissimuler ? Etait-ce si horrible que cela ?

« Vous avez un tour de main impressionnant pour préparer ainsi la cuisine dans la nature, pour quelqu’un n’étant pas au service de l’armée. »

L’ange lâcha un bâillement discret. La fatigue se remontait en elle. Dormir. Elle en rêvait depuis un moment, surtout auprès d’un feu et avec de la compagnie. Les dernières nuits avaient été longues dans les rues de Carathiel. Etre sur la défensive et vigilent étaient maitre mot si la vie nous importait un tant soit peu. A plusieurs reprises, ses paupières se fermèrent pendant plusieurs secondes avant de s’ouvrir à nouveau. Le fond de ses yeux se nappèrent de sang, ils étaient fatigués et ne demandaient qu’une chose. Néanmoins, elle s’obligea à rester éveiller et s’assit dans l’herbe pour éviter une nouvelle somnolence.

« Tant de questions. »

Elle eut un léger sourire et se rapprocha de la sirène pour ne pas hausser la voix en raison du vent qui se levait doucement.

« Deux types d’ange peuvent être croisés. Les divins, appelés ainsi en raison de leur naissance, et  les anges tels que moi. Nous naissons de deux parents anges ou nous sommes des hybrides d’ange, avec du sang humain. Dans ce cas, notre première vie commence lors de mise au monde. »

Elle se tue et attrapa une gourde. Sa gorge était sèche. L’odeur du poisson lui chatouilla les narines.

« Les divins sont à part. Ce sont des réincarnations. Des êtres morts dont la gratitude des Dieux leur donne une seconde chance. Les deux cas de figurent conduisent à un être me ressemblant. »

Andraha marqua une nouvelle pause pour se rapprocher davantage de son interlocuteur. Le vent se levait, emportant ses cheveux.

« Nous sommes tous mortels. Mon espérance de vie se situe au niveau des quatre-vingt ans, celle des divins, tout dépend l’âge de leur mort et l’espérance de leur ancienne race. C’est aléatoire. »

Le poisson termina de griller et fut servi. L’ange avait des difficultés pour le dépecer et se brûla à plusieurs reprises avant d’enlever les dernières écailles.

« En dehors de cela, nous vivons comme des humains. Rien ne chance. La seule particularité est nos ailes, puisqu’il est possible de voler avec. D’ailleurs, ces dernières sont très prisées pour l’alchimie. Ne me demandez pas pourquoi, je ne connais toujours pas la réponse. Et dire qu’un alchimiste à un jour croisé ma route…. »

Les dernières paroles furent données dans un ton mélancolique.


Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Lun 17 Aoû - 21:34
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Une voix. Tout ce qui l’entourait n’était plus qu’une voix. Raïley ne voyait plus l’ange à ses côtés, ne sentait plus ni le vent ni la fraîcheur de la nuit. Il buvait les paroles qui atteignaient ses oreilles. Il était comme de retour au temps de sa jeunesse, auprès d’un professeur, en train d’apprendre toujours plus. Sa mémoire était en marche : stockant les informations nouvelles dans un coin de sa tête, pour ensuite mettre à jour les connaissances déjà acquises.

Une petite grimace se présenta inconsciemment sur le visage de la sirène à l’énonciation du mot « alchimie ». L’alchimie est pour lui un art étrange. Cette science qui cherche à créer la vie, n’a pour le moment amené que la mort. Les expérimentations sur personnes vivantes et les fusions d’espèces n’ont donné que des créatures imparfaites et des pierres tombales dans les cimetières. Mais n’ayant jamais fréquenté d’alchimistes, ce ne serait pas judicieux de les juger sur des écrits.

La mélancolie présente dans la voix de son interlocutrice éloigna l’éternel étudiant présent en Raïley.

« Merci pour toutes ces informations, elles pourront m’être utiles un jour ou l’autre. Nous devrions dormir, il se fait tard. Je vous guiderai alors jusqu’au village dans la matinée. N’essayez même pas de me convaincre de ne pas vous accompagner, un peu de compagnie n’a jamais fait de mal à personne. Enfin, à ma connaissance… Je ne suis pas le plus à même de parler d’aventures, c’est une première pour moi. Je vais quitter le territoire d’Ysyra pour la première fois. »

Il se tourna alors, de sorte à être allongé sur le dos, le regard vers les étoiles. Rien de plus apaisant qu’un ciel étoilé, le bruit de l’eau courante du fleuve, le son du vent dans le feuillage des arbres… S’il avait le malheur de fermer les yeux, il sentait que le sommeil n’hésiterait pas à l’envahir. Mais Raïley comptait bien profiter du paysage quelques temps encore. La vue lui prodiguait un effet réconfortant concernant le chemin qu’il lui restait à parcourir afin de rencontrer les différents souverains.


     

 
Âge : 21
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Ven 2 Oct - 18:44
Age : 30 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tredë An 10, Le réveil

« Le voyage est enivrant. On y prend rapidement goût. »

L’ange bailla, avant de se coucher sur le flanc. Le regard vacillant sous le gré des flammes. L’enivrante danse finit par l’endormir. Ces rêves furent d’une toute beauté. C’était la première fois depuis des décanes. Un sourire flana sur ses lèvres tandis qu’elle revoyait son fils jouait sur la place du marché de Falcon. Les beaux jours coulaient paisiblement, se ressemblant tous à chacun. L’ange le surveillait de la cuisine. D’un coup, il disparut et la neige avait enseveli la ville aérienne. Des frissons parcoururent son être, tandis qu’elle se réveillait.

Le ciel, éclairé par la multitude d’astres, l’apaisa. Le rêve transformé en cauchemar s’envola avec la brise. D’un œil maternel, elle se tourna vers son compagnon de fortune. Sa lente respiration lui laissait penser qu’il dormait, d’un sommeil profond. Encore perturbée par la vision de son fils à un âge plus avancé, elle se leva et marcha d’un pas tremblant sur le petit sentier qui menait aux berges.

L’eau était froide. Cependant, elle retira sa robe et se glissa habillement dans le cours d’eau. Rapidement, ses membres s’engourdirent, lui provoquant une sensation de plénitude. Andraha se laissa bercer pendant quelques minutes par le bruit des clapotis avant de rejoindre un rocher, non loin d’une petite cascade. Revigorée, son regard se perdit dans l’horizon. Au loin, on pouvait apercevoir les premiers rayons solaires. L’aube était proche, et la fatigue toujours présente.

Nue comme un vers, la jeune femme enjamba une branche qui lui barrait la route, et se retrouva sur la terre ferme. Gelée, elle chercha à taton sa robe pour se couvrir. De retour près de leur campement, elle constata que les dernières braises s’étaient éteintes. Une moue accompagna ses pensées, elle finit par s’endormir à nouveau en position fœtal dans sa couverture.

Un craquement la réveilla. La main au niveau de ses hanches pour chercher sa dague, elle se rappela de son emplacement. Flute, s’insurgea-t-elle. Cette dernière était dans les sacoches à quelques mètres de là. Prudemment, elle ouvrit les paupières. Le jour était installé depuis quelques heures. La couche de la sirène était vide. Un soupir de soulagement fendit ses lèvres. Péniblement, l’officier se redressa et se leva. Le cercle de pierre abritait les derniers restes du feu. Il était bien inutile de le refaire.  Leur départ devait être imminent. D’un coup d’œil, elle aperçut un peu plus loin Raïley. Son estomac ne grognait pas, ce qui l’étonna.

« Partons-nous maintenant ? »

Sa monture s’approcha soudainement, sortant de l’ombre des bois.

« J’ai pris ma décision, je ne peux me rendre à Orsin, il me faut me rentrer sur la contrée aérienne. Mon départ remonte à presque une saison. »


Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h3-sheershym
avatar
Âge : 21
Messages : 10
Messages RP : 7
Date d'inscription : 02/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil Dim 25 Oct - 14:06
Âge : 85 Ans Race : Sirène
Métier : AmbassadeurClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Bienfaiteur
Fiche de personnage : Ici
Ysyra
Raïley Estrama von Raijer
Tredë An 10, Le réveil

Raïley contemplait le ciel éclairé de milles étoiles. Il admirait ce paysage remplit d’une douceur incomparable. Le ciel lui souriait de toutes ses dents, le vent le caressait, les arbres et les feuillages lui chuchotaient à l’oreille. La sirène ne put s’empêcher de fermer les yeux et ainsi, sombrer dans les méandres du sommeil.

Transporté dans le monde onirique, plusieurs rêves se présentèrent à l’esprit de Raïley. Des flashs, en boucle, apparaissaient dans son esprit, gravant ces images dans sa mémoire. Une armée de Drows, une armée de Draconiens, des éruptions volcaniques, une armée d’Ysyra, une armée de Ciend, une grande montée des eaux, un putsch, une famine.

Peu après l’aube, Raïley émergea du monde des rêves. Intrigué par ceux-ci, encore limpide comme de l’eau, il les nota tranquillement dans son carnet de voyage. Bien qu’un petit vent se levait, le temps semblait plutôt clément ce jour encore. Il jeta un coup d’œil à Andraha. Celle-ci dormait, paisiblement semblait-il, en position fœtale dans sa couverture. La sirène décida alors de prendre le temps de se baigner une petite heure. L’ange toujours assoupit, il rouvrit alors son carnet et s’installa confortablement sur le rocher. Étrangement, un schéma ressortait de ces rêves : des évènements guerriers, des guerres puis une intervention de la nature, en quelque sorte. Simples songes ou recelaient-ils un message ? Une force supérieure interviendrait-elle pour empêcher des massacres ? La Nature elle-même jouait-elle ce rôle ? Et dans quel but ? Se protéger, ou protéger les autres ? Quoi qu’il en soit, Raïley sortit, bien qu’un peu bouleversé, plus déterminé que jamais à arrêter tout les conflits possibles.

Laissant tout cela de côté pour le moment, il se promena quelques temps dans les environs sans réel but. Soudain, une voix l’interpella, l’ange et sa monture étaient réveillés.

« Et bien, si vous êtes prête, je le suis. Voilà bien longtemps que vous êtes loin de chez vous, ne tardons pas, quelqu’un doit sûrement attendre votre retour avec impatience ! »

Sur ces mots, il s’empara de ses affaires et commença un de ses monologues habituels tout en se dirigeant vers leur prochaine destination : Le Village de la Méduse.

« Bien dormi ? J’espère en tout cas, une bonne cinquantaine de kilomètres nous sépare du Village de la Méduse. Vous saviez que ce village tire son nom de la colline qui surplombe la forêt ? Le sol si mou et sa forme arrondie donne l’impression de marcher sur une méduse ! Enfin, peu importe. Nous allons longer la rivière afin d’éviter un maximum le terrain boueux. Allez, suivez-moi et faites bien attention où vous mettez les pieds, n’allez pas vous embourber ! »

Se retournant pour vérifier qu’Andraha le suivait bien, il s’aperçut que personne n’était derrière lui.

« Officier Seme ? Officier Seme ? Vous êtes là ? »

Regardant aux alentours, il put en fait se rendre compte que celle-ci avait une longueur d’avance sur lui depuis le départ.

« Ah ! Vous voilà ! Vous avez dû profiter de ma distraction pour me dépasser, allez continuons ! »

Sur ces paroles, il continua son chemin tout en observant le paysage alentour comme s’il était la personne qui découvrait cette région, avançant inexorablement plus lentement que sa l’ange et sa monture.


     

 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Le réveil
Page 1 sur 1
Réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adrietha  :: Continent d'Adrietha :: Bassin des Cascades :: Foret algueuse-