Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
[Tredë, An 10] Tracer son destin
Sujet se trouvant dans  :: Continent d'Adrietha :: Région de Charmon :: Plaine de Charmon

Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Mer 29 Avr - 22:45
Âge : 38 Race : Hybride
Métier : BûcheronClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : Impartial
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Kosh
Tracer son destin, Tredë An 10

Kosh était levé depuis longtemps et discutait avec le conducteur lorsqu'Andraha se mit à parler.
— Parce que pour rentrer dans la citadelle, il vous faut tracer le mot de passe afin que le gardien vous reconnaisse comme ami des Leynthall. Si vous échouez, il vous réduira en cendre.
La charrette s'arrêta à la lisière d'une forêt. Plus loin, dans son cœur, se trouvait les montagnes du nord, là où se trouvait la citadelle et Harold. Ils devraient continuer à pieds à travers bois.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Mer 29 Avr - 23:14
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Ainsi, il y avait un dernier espoir. Un sourire éclaira son minois. Triste. Mais qui redonnait la vie à l’ange. Les champs furent remplacés par une épaisse forêt de conifère. Andraha s’occupa comme elle le pouvait. A plusieurs reprises, elle usa de ses ailes pour survoler les étendues de verdure, se perdant dans ses songes. Avec le temps, la menace du Conseil était secondaire. L’oubliant même parfois.

Les jours se succédèrent. Sur le chemin, ils s’arrêtèrent dans une célèbre auberge : « Chez Momo et les jarretelles avinées ». Un éclat de rire avait parcouru son être devant l’écriteau. Cependant, l’appel d’un véritable lit eut raison de la patience de la jeune femme. Elle ne partagea point le souper en compagnie des deux hommes. Trop heureuse de quitter son corsage, sa poitrine se gonfla d’air. Il l’opprimait de plus en plus. Une véritable torture. Le bain chaud détendit les moindres muscles. Un soupire de joie fut le seul son de cette pièce.

« Cette vision me manque. »

Elle étouffa un cri de surprise.  La lueur fantomatique s’approcha alors, une serviette et un peignoir à   la main.

« Malheureusement, tu es promise à un autre. Couvre toi donc ma douce. Je ne souhaite point contrarier l’élu de ton cœur. »

Andraha s’exécuta. Plus lucide que dans la montagne, elle ne rêvait point. Jeb’ était présent devant ses yeux. C’était indescriptible. Le peignoir passait, elle s’avança prudemment. Il ne bougea pas. Sa main se posa sur sa joue.
« Comment est-ce possible ? »

« L’amulette me le permet. »

Elle scruta le pendentif pendant à son cou, réprimant un sourire. Assise sur le bord du lit, elle devint pudique et s’enroula davantage dans l’étole.

« Ne compte point sur moi pour assouvir un quelconque besoin. »

« Là n’était pas mes intentions. Nous avons vécu notre histoire, elle s’est terminée dans cette grotte. Tu lui as menti pour me protéger et pour le garder à tes cotés. Peut-être inconsciemment, mais tu me connais sur ce point. Cela ne se reproduira plus. »

Andraha s’approcha de la chaise et ouvrit sa sacoche. D’un geste lent, elle enfila la chemise de nuit en lin, avant de s’installer dans le lit froid.

« Resteras-tu cette nuit ? »

« Seulement pour tes beaux yeux. »

Le charme opéra dans un rire orchestré par les deux partenaires. Le sommeil l’accabla d’une vitesse fulgurante. C’était la première nuit sans tourment, sans peur. Au matin, la pièce était froide, il était parti. Etait-ce un songe ? Une part d’elle-même penchait pour un début de démence. Toutes ces histoires la rendaient folle.

La route fut longue, toute aussi silencieuse. Lorsque les dunes furent franchies, les premières montagnes étaient visibles. Un pincement au cœur ordonna à l’ange de se stopper. Quelle serait sa réaction si elle réussissait à rentrer le mot de passe ? S’attendait-il à la voir ? Une brise lui fouetta le visage. Elle se ressaisit.

La neige avait fondu, permettant une escalade plus rapide. Se savoir accompagner lui donna confiance, elle le suivait docilement, sans broncher. Aucune plainte ne sortait. La première nuit fut passée dans une grotte similaire à sa nuit d’amour avec Jeb’, la deuxième dans un abri de fortune. Une tempête de neige les ralentit le troisième jour, tandis que le cabanon se dessinait à l’horizon.

« Ai-je une chance de réussir ? Quelle sera sa réaction ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Jeu 30 Avr - 22:33
Âge : 38 Race : Hybride
Métier : BûcheronClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : Impartial
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Kosh
Tracer son destin, Tredë An 10

Kosh ouvrit la porte sans répondre. Au fond de lui, il savait qu'elle échouerait mais il n'avait pas le cœur à le lui dire.
La pièce n'avait pas changé depuis la dernière visite d'Andraha. Si ce n'est qu'un immense cadre en pierre remplaçait la cheminée. Sa texture était noire charbon et une immense tête de crâne aux yeux de braise y figurait au centre. Deux mains en apposition étaient placées en-dessous. L'entièreté du décor dégageait une aura maléfique tandis qu'un vrombissement mat résonnait dans la tête des deux invités.
Lorsque l'Ange s'approcha, les yeux du crâne se mirent à rougeoyer de plus belle et une voix d'outre-tombe se fit entendre dans toute la pièce. Une voix sans timbre qui semblait souffrir depuis une éternité :
— Quel est le plus grand ennemi de la vie ?


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Jeu 30 Avr - 23:06
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Sans mot, elle comprit le message. Mourir. Etait-ce un choix raisonnable pour cet homme qui dominait son cœur et ses pensées ? Dans le regret ou dans les plaines. La deuxième option était la plus clémente. Sa race était chérie de Ciend, bien qu’elle ne lui vouait pas de culte particulier, il était clément lors des demandes. Avec une chance minime, l’amulette portait par Jeb lui serait disponible également. Contre service. Elle soupira, s’enfonçant dans les derniers pans de neige. Grandir craint réellement, songea-t-elle.

Sur le seuil de la porte, la bile lui revint en bouche. Cette sensation désagréable parcourut son être. D’un geste qui se voulait rassurant, elle resserra son  poing sur le collier qui émettait ses couleurs miels. L’alchimie opérait non loin de là. Une dernière prière fut adressée aux Dieux. La salle avait changé, elle en fut surprise. L’ambiance morbide ne manqua pas de la déstabiliser, au début. Andraha stoppa nette ces réflexions. Quelle était donc cette étrange question, dont diverses réponses étaient possibles ? D’un rapide coup d’œil, elle zieuta Kosh. Savait-il la suite des évènements ?

Les secondes s’écoulèrent, d’un geste lent, mais précis, l’ange sortit de l’écrin la broche d’Harold. Le bijou était de toute beauté. Du bout des doigts, elle en suivit les contours.

« Par une toute autre question, je pourrais vous répondre. »

Elle se tue, un sourire en coin apparaissant sur ses lèvres.

« Quelle est l’espoir d’une vie ? L’amour. Elle anime un être, lui donne une lueur dans l’obscurité et dans sa bataille contre le temps et la mort. Les deux ennemis de la vie. Vous êtes un être d’un autre monde, ces choses abstraites vous sauvegardent des folies. Malheureusement, Harold et moi-même en sommes sujets. Ce n’est de gaité de cœur que je m’offre à votre philosophie, le sachant dans une guerre pour survivre. »

Elle soupira, espérant de tout son cœur qu’Harold eut vent de sa démarche. Elle n’avait aucune plume pour lui livrer ses dernières pensées. La mort était le continuum de son existence.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Ven 1 Mai - 21:21
Âge : 38 Race : Hybride
Métier : BûcheronClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : Impartial
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Kosh
Tracer son destin, Tredë An 10

La tension était palpable. Une atmosphère emplie de peur et d'espoir futile. Les paroles de l'Ange flottaient encore dans l'air lorsque le crâne se mit à vrombir. Une lueur ardente se mit à brûler et propulsa un éclair de feu vers Andraha, prêt à la réduire en cendre.
Kosh plongea aussitôt et sauva la vie de l'Ange en dépit de la sienne. Une énorme gueule béante laissait voir à travers son ventre.
L'ex-champion s'écroula au sol, le regard d'Andraha comme dernière vision au-dessus de lui. Ses soubresauts étaient violents et le sang dans sa gorge l'étouffait.
— N'oubliez pas de-Argh !
L'homme était mort, parti rejoindre les siens vers les rivages blancs d'un autre monde, sous le regard toujours froid et noir du crâne encore fumant.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Ven 1 Mai - 21:41
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

La sueur accrochait ses cheveux sur ses temps. Son propre cœur émettait un son strident. Incapable de réfléchir, l’odeur de la mort et de la peur se mêlant dans l’atmosphère lourde, Andraha ne remarqua à peine le geste de Kosh. Pétrifiée, la jeune femme se pencha machinalement pour se mettre en position fœtal, contre le cadavre inanimé d’un innocent. Combien devrait périr ? Trop déjà avaient perdu la vie à sous sa main, par sa faute. Harold serait surement le prochain. Mais elle était là, bloquée, sans courage et empli de honte. Son collier s’anima de plusieurs teintes. Le traité n’était toujours pas décrypté, elle ne comprit donc rien au phénomène.

Le temps s’écoula paisiblement. Le cri de l’alchimiste raisonnait en trompe dans son esprit. Tout d’un coup, elle repensa à la bougie et à cet exercice dont elle ne comprenait pas le sang. Une flamme apparut, d’abord vacillante, puis calme et sable. Une douce chaleur réchauffa ses membres endoloris par le froid. Un sourire triste se dessina sur la commissure de ses lèvres. Elle ne pourrait pas l’oublier. Il était parti jeune avec ses secrets. C’était le lien entre Harold et l’ange. Un lien rompu. Pourquoi restait-elle dans cette salle, dans cette demeure ? Elle n’en avait aucune idée.

La colère prit la place de la tristesse. Furieuse du destin choisit, elle se redressa tel un fauve en chasse. Le crane l’horripilait. Il l’avait déjà mise à l’épreuve maintes et maintes fois. Souhaitait-il sa mort ? D’un geste rapide, elle dégrafa la broche d’Harold et lui présenta.

« Si tu reconnais ce joyau, je n’ai besoin de répondre à ta question. Le maitre sera furieux d’apercevoir ma dépouille à tes pieds ! »

Elle se tue, passant une main dans sa chevelure.

« Si tu souhaites un combat à valeur égale, je suis ton homme sur le terrain de guerre, non sur la philosophie. »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 10:25
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Harold marchait d'un bon pas dans la vallée. Les neiges craquaient sous ses pas qui s'enfonçaient jusqu'aux chevilles. Son plan était bientôt prêt, la guerre allait commencer. Mais un point le dérangeait : Kosh n'était toujours pas revenu.
En traversant les galeries secrètes, il espérait au plus profond de lui que son ami n'avait rien. Il avait hâte qu'il lui raconte les exploits d'Andraha. Elle lui manquait terriblement. Il réfusait de penser un instant qu'elle pouvait être elle aussi en danger.
Lorsqu'il ouvrit la porte de la cabane, ses poils se dressèrent et il eut la sensation que le sol se dérobait sous ses pieds.
Andraha était là, prêt du cadavre de son ami.
— Est-ce que... je suis en Enfer ? demanda-t-il fébrilement les yeux humides.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 10:46
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Le crane se mura dans le silence. Andraha impatience, énervée, à bout de souffle, envoya valser les bibelots qui se trouvait sur la table. Ces dernières se brisèrent dans un fracas sourd. Tout ceci était de sa faute, entièrement de sa faute. Pourquoi ai-je encore suivi mes sentiments ? Suis-je une imbécile à ce point ? Mais muri ma vieille. L’auto-flagellation commença alors. Le corps de Kosh gisait encore à ses pieds. Elle n’avait aucun instrument pour l’enterrer dignement, et sa carcasse lui donnait des hauts le cœur.

Un bruit interrompit ses sombres pensées. Sur le qui-vive, l’ange scruta la pièce, puis s’aventura dans l’autre partie du cabanon. Rien, juste un mulot qui rongeait le bois d’une chaise. Un soupire fendit le silence morbide. Elle s’agenouilla près de la débouille. Néanmoins, cette voix. Revait-elle ? Le regard embrumé par les larmes, l’archère eut un temps d’attente avant de comprendre l’homme qui se dressait devant elle.

« Harold. » articula-t-elle.

Sa voix s’étrangla alors à travers le flot de sentiment. Déchirée par toutes ses épreuves, Andraha se redressa avec difficulté. Sa broche dans la main, elle vint à l’encontre de celui qui la faisait souffrir émotionnellement.

« Je suis désolée. » souffla-t-elle au creux de sa gorge.

Andraha posa alors sa tête sur son torse, cherchant un brin de réconfort. Elle n’y croyait toujours pas. Comment savait-il ? Attendait-il Kosh ? Pourtant, en dehors de la froideur de son compagnon, rien ne vint en plus. Elle se détacha pour mieux le regarder.

« Il s’est sacrifié pour me sauver la vie. Tout ceci par ma faute. Je n'apporte que le malheur. »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 11:09
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Harold la gifla d'un geste âpre. Ce n'était pas un coup de colère, non, mais de chagrin.
— Je t'avais dit de rester chez toi, de ne pas me rechercher. Je t'avais dit d'attendre. Pourquoi n'écoutes-tu jamais rien ! Il... il était mon ami, mon mentor. C'était un frère pour moi, dit-il en s'effondrant sur la carcasse en sanglotant. Et tu as failli perdre la vie aussi,je ne me le serai jamais pardonné, murmura-t-il sans s'adresser à quelqu'un en particulier, le regard plongé dans le vide.
Il se releva et prit la dépouille de Kosh avec lui avant de passer le pas de la porte, sans un mot de plus à l'Ange.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 11:46
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Le coup parti. L’ange resta stupéfaite, la joue rougie. Néanmoins, elle ne répliqua pas. La sentence était bien douce pour sa désobéissance et son manque de jugement. Pour ne point souffrir davantage, elle se mura derrière sa carapace, enfermant son cœur à tout sentiment, comme sur les champs de bataille. Après tout, c’était le seul endroit qui n’était pas influencé par ses émotions. Elle avait vaincu Calion et son armée, la douleur subite était arrivée bien plus tard dans la saison, lorsqu’elle avait retrouvé la raison.

Perdue, le regard de l’archère suivit machinalement les gestes d’Harold. Se taire était la solution unique pour ne pas aggraver son courroux. D’un pas lent, elle le suivit, scrutant le sol et ses pieds. Le tunnel réveilla un léger sourire sur son pâle visage. Les champignons  l’éclairent encore, elle passa ses  mains au-dessus, plongée dans la mélancolie.

La neige prit place.  Le froid glaça les membres d’Andraha, peu couvert. L’alchimiste l’avait déjà distancé.  Elle était lasse de ce jeu. Bien que la citadelle se dessinait sous ses pupilles encore émerveillées par la grande de cette dernière, l’ange prit la direction de la vallée. Elle avait accepté la correction sans bronchée, cependant, un peur infime de se faire battre davantage était née dans son cœur.

Entre deux pins, la présence de tigre-dragon l’apaisa. Il se laissa caresser doucement, réchauffant quelque peu  les mains de l’officier.

« Je suis heureuse de te revoir. »

Les heures s’écoulèrent et le soleil déclinait doucement dans le ciel. Trop éloignée de sa destination pour risquer de rentrer de nuit, Andraha décida de se mettre en route au  plus vite pour ne pas se perdre davantage. Les premières étoiles apparurent tandis qu’elle posait un pied sur la balustrade. Elle respira une dernière bouffée d’air frais avant de s’engager dans la chambre, la seule pièce dont elle connaissait réellement l’existence. Vide. L’ange haussa les épaules. Elle s’y attendait quelque peu, et ne fut aucunement surprise. Prenant le couloir pour trouver un brin de vie dans ce château, elle tomba nez à nez avec un des serviteurs.

« Excusez-moi » Bredouilla-t-elle.

Le contournant, elle ouvrit une porte au hasard curieuse de connaitre le contenu de sa pièce. La bibliothèque. Les commissures de ses lèvres s’étirèrent en un rictus.  Une chandelle à la main, elle parcourut l’impressionnante collection, sans but précis. Les livres sur l’alchimie s’entassaient rapidement. Elle n’avait pas le cœur à étudier. Sur la dernière étagère, une tranche attira son attention. Trop haut pour l’atteindre ainsi, elle monta sur un tabouret bancal et l’attrapa, manquant de faire tomber les autres à côté.

« L’ère antique. »

Elle quitta la pièce et s’installa dans la chambre. Avec soin, elle avait pris une peau de bête pour se la mettre sur les épaules. L’âtre était éteint. Malgré le peu de lumière, elle commença sa lecture, oubliant les problèmes de la journée.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 16:00
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Quarante-six personnes, voilà ce que Kosh méritait comme dernier adieu dans ce monde. Quarante-cinq homoncules et un humain. Les larmes perlèrent sur les joues d'Harold qui se recueillait dans le halo spectral des flambeaux.
Un groupe de serviteurs chantaient, un son grave et solennel, pour le défunt. Un hymne à la gloire et à la prospérité dans l'autre vie.
À travers ses yeux humides, l'alchimiste voyait leurs aventures défiler. Ils s'étaient rencontrés dans les plaines visqueuses d'Ysyra, près des Temples d'Amondül. Kosh lui avait apparu comme un vagabond à l'article de la mort. Jamais il n'aurait pu penser que cet homme venait de traverser un monde pour croiser sa route. Très vite, ses origines intriguèrent l'Arcane qui voyait en lui une chimère des plus communes. Les deux individus se mirent à collaborer, aidant l'autre dans sa quête. Harold cherchait le savoir, lui, une vie meilleure. La sagesse avisée de Kosh lui valut très vite l'admiration de l'alchimiste qui le considérait comme conseiller. Rien n'était fait sans son assentiment.
Puis un jour, alors que la guerre était sur le point d'éclater, Kosh se porta volontaire pour porter le fardeau de son ami. Un mal qui le rongeait depuis des mois et l'empêchait de se concentrer sur sa destinée : Andraha. Il était aveuglé par l'amour, meurtri par sa fugue. Il n'était plus que l'ombre de lui. Harold passait ses journées dans son bureau, recroquevillé sur lui-même et sur la sensation de sa peau contre le bout de ses doigts. Elle lui manquait.
Le chant se tut. La chambre circulaire semblait plus immense qu'auparavant. Un immense gouffre de silence et de solitude. Harold laissa les larbins s'occuper du corps et remonta au cœur de la citadelle. Il entra dans la chambre et fut surpris de la présence de l'Ange, comme s'il avait oublié qu'elle existait dans cette réalité.
— Bonsoir, dit-il faiblement avant de s'installer au bureau, une plume en main.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 16:35
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

L’obscurité. La flamme été morte dans le vent qui avait ouvert en fracas la fenêtre. Andraha sursauta, et la referma aussi sec. Ses poils hérissés trahissaient le froid environnement de la vallée. Elle referma son emprise sur les peaux de bêtes. Le feu lui manquait réellement. D’un geste peu habile, elle porta quelques buches dans les cendres avant de craquer les allumettes sur la paille séchée. Le tout s’embrasa. Prise de court, elle fit quelques pas en arrière pour ne point bruler ses cheveux, avant de s’asseoir sur le sol et de reprendre sa lecture. Les contes sur les premières guerres éveillèrent sa curiosité. Il était rare de trouver des textes anciens traduits dans les langues modernes. Avide de connaissance, elle en oublia ses propres besoins et sauta le repas.

Ses yeux fatiguèrent à cause de la faible lueur. Un soupire s’évapora de son être. Elle posa l’ouvrage sur un guéridon avant d’apercevoir le ciel étoilé. La pièce se réchauffait petit à petit. La scène était surréaliste, emprunte au parfum d’Harold. Il n’avait jamais quitté ses pensées, malgré tous ces efforts pour le laisser de côté et continuer sa vie. C’était un cuisant échec. A la recherche de distraction pour ne point sombrer dans la mélancolie, elle entreprit de fouiller les appartements attenants à la chambre.

La première pièce devait être un ancien boudoir, peu décoré, des vieux meubles étaient entassés. L’ange continua sa route jusqu’au salon privé, le piano attira ainsi son regard. Elle n’y en avait pas joué depuis tant d’année. Une soudaine envie lui prit de l’essayer avant de se raviser. La mélodie dérangerait les habitants des lieux. Elle ne souhaitait pas subir le courroux de l’alchimiste une nouvelle fois.  Ainsi, sa découverte fut riche lorsqu’elle trouva la penderie. Aussi vaste que son salon, l’ange parcourut les différents cintres. Essentiellement des affaires d’homme, en dehors de quelques tiroirs qui regorgeaient de bijoux et corsets. Curieuse, elle tendit la chandelle pour mieux les apercevoir. A qui appartenaient-ils ? Les sourcils froncés, des rides apparurent sur son front. Andraha s’enfonça davantage avant de tomber sur l’objet de sa convoitise : une étole et des habits pour supporter davantage le froid, ainsi qu’une chemise de nuit presque transparente,  mais qui ferait l’affaire.

Satisfaite, elle revint dans la chambre et posa ses trouvailles sur le lit, avant d’allumer les chandeliers. Une voix interrompit ses gestes. Elle n’y croyait plus. Andraha le suivit du regard, avant de lui répondre, d’un ton presque neutre.

« Bonsoir. »

L’archère récupéra les affaires nécessaires  et passa derrière le paravent pour se changer. Grelotante, les lanières de sa robe se défaisaient avec difficulté. Cependant, elle ne songea pas à quémander l’aide d’Harold. Fermant les yeux, son esprit dessina la bougie, malgré les souvenirs accrochés à cette vision. Ses mains arrêtèrent de trembler et terminèrent leur quête. Vêtue pour la nuit, l’étole sur les épaules, elle s’approcha doucement de la coiffeuse. Le miroir reflétait l’alchimiste à sa table de travail. Andraha brossa sa chevelure qui descendait à présent jusqu’aux creux de ses reins. Elle le dévisagea, inquiète de le voir aussi calme malgré les évènements.

« Partageons-nous ce lit pour cette nuit ou vais-je m’exiler sur le divan du salon privé ? » bredouilla-t-elle.

A vrai dire, elle n’avait pas imaginé les retrouvailles ainsi. Elle s’en mordait à présent les doigts. Mais il était trop tard pour songer à ses actions. Les conséquences étaient tombées. Se détachant de la chaise, l’ange retira l’épais atlas d’Histoire de la table de nuit, ainsi que le reste de ces affaires pour dégager la couche.  Il était beaucoup trop silencieux à son gout. D’un pas mal assuré, Andraha s’approcha du bureau, réaffirmant son emprise sur le tissu.

« J’aurai souhaité une réponse de votre part avant de me décider, et subir à nouveau votre colère si cela ne vous satisfait pas. »

Elle serra les dents, émettant un grincement, avant de soupirer. Deux étrangers. C’était son impression à l’heure actuelle. Elle baissa le regard, avant de se retourner pour attraper une peau et un coussin. Intérieurement, cette retenue la mettait hors d’elle. Jamais, l’ange n’avait pris la peine de vouvoyer ses amants, mettant ainsi une distance. Son manque de réaction la laissa de marbre. Elle n’osa bouger dans la pièce, ses affaires à la main.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 16:48
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

L'alchimiste était concentré, penché sur son parchemin. Cet ordre était des plus importants, un appel à l'aide pour régler les derniers préparatifs.
Il n'avait pas remarqué que l'Ange lui avait parlé, absorbé par le travail pour ne pas penser à la mort de son ami.
Le bruit des cousins l'arracha brusquement à sa torpeur et s'accouda à la chaise pour la regarder.
— J'ai du travail, dit-il toujours sur le même timbre de voix. Je te rejoindrai après.
Il n'avait pas remarqué la distance entre eux. À vrai dire, il ne remarquait rien, si ce n'est que sa mort pourrait être imminente. Il devra tout laisser derrière lui, et elle en serait l'héritière. Elle n'était pas prête. Elle ne le sera jamais.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 17:04
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Ses pupilles captèrent les vacillements des bougies. Il n’avait répondu à aucune de ses questions et semblait fort absorber par ses activités. D’un pas lent, elle s’éclipsa dans le reste des appartements. Le coussin traversa la pièce, tandis qu’elle se penchait sur le piano. Excédée par la situation, elle ouvrit le capot avant de frôler les touches en ivoire. Ses souvenirs l’emmenèrent dans la salle de bal d’un riche ministre de Drew à l’époque. Accompagné du général, elle avait été intriguée par cet instrument. Il en devint son professeur. Bien que la pratique manque, les premières notes lui arrachèrent les tympans. Depuis combien d’année, n’avait-il pas été accordé ?

Andraha se précipita dans la chambre pour récupérer un chandelier et éclairer ses tentatives pour rendre la sonorité au piano. Un instant, elle s’arrêta sur le seuil de la porte pour l’observer, discrètement. Ses traits étaient tirés. Elle se mordit la lèvre inférieure. Il était attirant dans cette position malgré les circonstances. Cependant, l’ange composa un visage inexpressif et se saisit de l’objet de sa convoitise.

Les cordes graves furent faciles à accorder, le son raisonnait à présent dans les bons tons, mais il en était tout autrement du reste du piano. Le système pour resserrer les cordages était rouillé par le temps, ses bras fatigués eurent du mal à tourner les rouages correctement. Après plusieurs tentatives, les quatre-vingt-cinq touches sonnaient en harmonie. Satisfaite, Andraha commença ses expérimentations.  Les débuts furent une honte pour son ancien mentor. Les minutes passèrent et la partition lui revint entièrement en mémoire. La pièce fut bercée par une triste musique accompagnée par sa voix.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 17:14
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Un bruit mat venait le perturber dans ses réflexions. Un son qui l'obligea à relever la tête, à froncer les sourcils et à chercher où il avait déjà entendu ce râle d'un autre monde.
Le salon. Harold se leva dans un frottement de chaise et s'aventura dans le gouffre obscure du couloir, guidé uniquement par le son étrangement familier. Une mélodie froide mais pourtant réconfortante, emplie d'une nostalgie aux plies encore ouvertes. Plus il s'approchait, plus il reconnaissait la voix d'Andraha.
Il s'appuya contre le chambrant de la porte, contemplant l'Ange qui n'avait jamais été aussi belle sous les reflets bleutés de la lune, les doigts courant avec grâce sur les touches noires et blanches. Il l'admirait comme un rêve inaccessible, un songe qu'il avait peur d'effrayer comme une nuée d'oiseaux s'il se manifestait. Il ferma les yeux, imagina l'unique personne qui avait joué ici, sur ce même piano, pour lui. C'était il y a plus de dix ans. Il retrouvait en cette jeune femme assise au piano celle qu'il avait aimé jadis.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 17:30
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

L’ange changea de registre à la fin de sa complainte. Les joues humides, cette sensation lui avait manqué. Absorbée par les notes, elle ne redressa la tête qu’une fois le premier couplet terminé. D’un geste brusque, elle stoppa la mélodie et s’essuya les yeux du revers de la manche. Elle était confuse de l’avoir gêné et baissa honteuse le regard avant de se détacher de l’instrument.

« Désolé de vous distraire ainsi. » Bredouilla-t-elle entre deux hoquets.

La nuit était bien avancée. La pièce, froide, ressemblait à un tableau peint. Un vide les séparait. Ni l’un, ni l’autre ne bougea. Andraha se redressa, se couvrant du châle. Sa tenue en sa présence la gênait quelque peu. L’archère osa quelques coups d’œil furtif, avant de soupirer et de s’appuyer sur le capot du piano. Rompue par la fatigue, l’officier racla le tabouret sur le parquet, avant de contourner ce dernier pour prendre place sur le divan et se couvrir de la peau de bête.

« La journée a été longue, j’aimerai me reposer à présent. Je vous souhaite une agréable nuit. »

Les us dont Jeb’ avaient eu du mal à lui inculquer servaient de sarcasmes. Elle en sourit presque. Elle détestait tout ceci. La cour, ces manières, la froideur. Posant la tête sur les coussins, Andraha posa son regard sur Harold qui n’avait toujours pas bougé. Prendre racine prenait toute son expression dans sa posture.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 17:50
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Harold se redressa sous une mine attristée. Il se racla la gorge avant de briser le silence nocturne :
— Les portes de la chambre te sont ouvertes, si tu désires m'y rejoindre. Bonne nuit, Andraha.
Sa voix était calme, affable mais triste, comme depuis son arrivée. Il retourna auprès du bureau et s'assura de l’exhaustivité du contenu de la lettre. Demain il enverrai un larbin la porter. En attendant, il s'enfonça dans les draps encore chauds de la présence de l'Ange et ferma les yeux sans trouver le sommeil. Ses pensées étaient toutes dirigées vers ce fauteuil, dans ce salon, où reposait son cœur.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 18:07
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Elle serra les poings pour ne pas se lever et courir dans ses bras. Elle le désirait de tout son être. Son cœur se serrait de le voir disparaitre dans le couloir. Les paupières closes, Andraha tenta de gagner le monde des rêves à plusieurs reprises. Les diverses pulsions cessèrent avec le temps. Son corps endolori par la marche et les émotions s’affaissa dans le divan et soupira. Elle s’était endormie, dans la crainte de voir ce paysage disparaitre à nouveau.

L’aurore se levait à peine que l’archère tressaillit de froid. La peau avait glissé sur le sol. La tête lourde, elle scruta la pièce. Le piano se relevait d’une toute beauté. A présent, elle se demandait si une autre femme avait habité ici jadis. Les vêtements, les bijoux. Un frisson agita le duvet de ses bras tandis qu’elle se levait du divan, courbaturée. Le feu avait été allumé dans l’âtre. Etait-il venu pour l’observer cette nuit ? Une moue se dessina sur son minois endormi.

D’un pas lent, l’ange se rendit dans la chambre. Il semblait dormir encore. Adossée sur le coin de la porte, Andraha le regarda durant de longue minute, la mine triste. Sur la pointe des pieds, elle se dirigea vers la cheminée et s’assit devant pour reprendre la lecture des traités sur les guerres. La pièce était chaude, son châle gisait sur le sol. Absorbée par les connaissances, elle sursauta lorsqu’il se leva de la couche.

« Bonjour Monsieur. Votre nuit, a-t-elle été docile ? Ma présence ne vous indispose point, j'espère. » Articula-t-elle distinctement.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 18:17
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Harold la dévisageait avec incompréhension. Il promenait ses yeux sur son corps à la recherche de l'ancienne Andraha, celle qu'il ne reconnaissait plus chez cette personne devant lui.
Il se redressa âprement sur ses oreillers.
— Mais à quoi joues-tu, Andraha ?


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 18:39
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Elle usa de l’énergie pour ne pas sourire face à ce visage. Murer dans son silence, l’ange se mordait nerveusement les lèvres. Ses mains se déplaçaient près des flammes, manquant de se bruler à diverses reprises.

« Je serai en droit de vous poser la même question à vrai dire. »

Sans émotion, la phrase était sortie dans un bruit sourd. La voix enrouée par le froid, Andraha lui faisait payer injustement sa décision. La jeune femme en était parfaitement conscience. Les premiers rayons pénètrent à travers les rideaux. Elle se leva avant de se poser sur le bord du lit, le regard emplit à la triste et colère.

« Plus le temps s’écoule, plus les problèmes s’accumulent. D’abord, ma fuite car vous m’imposez des choix irraisonnables. Kosh avait la raison sur les épaules, je vis via mes sentiments et envies. Je ne suis peut-être pas le genre de femme qu’il vous faut. »

Sa lèvre inférieure était coupée à plusieurs endroits. Andraha raviva les blessures en se mordant une nouvelle fois.

« Harold, il est plus que blessant pour une femme d’apprendre votre envie de vous marier par un autre. Vous placez d’ailleurs, beaucoup trop d’espoir en ma personne. »

L’ange s’approcha davantage et déploya ses ailes. L’une d’entre elles se posa sur les jambes de l’alchimiste.

« Même si la gifle était amplement méritée, la violence conjugale n’est pas mon fort. Personne n’avait osé avant vous. »

Elle se tut, le dévisageant. Beaucoup plus froide que les anciennes rencontres, l’amertume s’était installée depuis ses nombreuses demandes. Un soupire ponctua le silence.

« Le Conseil connait-il la supercherie de ma grossesse, ou avons-nous encore de l’avance à ce sujet ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 18:55
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Il poussa l'aile délicatement du revers de la main. Son sang ne fit qu'un tour et son regard était de braise.
— Moi, moi et moi. Andraha, je suis navré de vous avoir giflé, gronda-t-il en vouvoyant. Mais votre irresponsabilité a coûté la vie d'un homme. Il aurait amplement accepté une baffe que son sort. Vous faites vivre un calvaire au monde entier pour revenir ici et la première chose que vous faites et de ruminer votre pauvre vie bourgeoise ! Cette nuit est certainement la dernière que nous aurions pu passer ensemble avant que je ne meurs, Andraha. Un cadeau que vous nous aviez fait malgré mon interdiction de vous ramener ici. Votre choix était un mal nécessaire. Vous croyez que l'alchimie est un loisir que l'on fait entre deux activités ? Des gens mourront autour de vous et peut-être que vous aussi vous y laisserez votre peau. Voilà pourquoi je ne voulais pas vous l'enseigner, voilà pourquoi je n'aurai jamais dû céder à vos caprices enfantins ! Voilà aussi pourquoi je lui avais formellement interdit de vous annoncer le mariage ! s’exclama-t-il en se levant du lit d'un bond et en s’habillant tout en déversant un flot de parole continu. Argh ! Les Dieux m'ont maudit, ce n'est pas possible ! Bon sang, Andraha, je vous aime à en mourir mais qu'est-ce que vous pouvez être têtue comme une mule !
Puis il s'enfonça comme une furie dans le corridor, avant de revenir sur ses pas :
— Et oui, le Conseil est au courant. Ils ne sont pas aussi stupides que moi ! Ils insistent d'ailleurs pour que ce mal soit réparé avec vous puisqu'ils commencent à comprendre que je ne me débarrasserai jamais de vous. Sur ce, bonne journée. Vous êtes libre de faire comme bon vous sembles dans ce château, même votre ménage si adoré !
cette dernière conversation le faisait pleurer. Il n'était pas dans ses habitudes de gronder qui que ce soit, surtout une femme qu'il aimait. Mais l'émotion débordait. Ce soir, au crépuscule, il partirait vers une mort certaine. Cette engueulade était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 19:22
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Le visage de l’ange se para d’un dégradé rosé sur ses pommettes. Sa lèvre perla alors. Elle venait de se mordre jusqu’au sang pour empêcher ce rictus de se former. Une douce violence en comparaison à ses envies de l’embrasser pour le faire taire.  Le voir ainsi partir était une victoire. Du regard, elle ne loupa aucune miette. Certes, les limites avaient été franchies, mais enfin il parlait librement, sans détour. Une franchise qui la blessa, mais réveilla en elle, les derniers sentiments enfouis.  C’était cet homme qu’elle aimait. D’un pas rapide, elle ne prit le temps de saisir l’étole et se précipita dans le couloir.

« Harold. »

Sa voix était autoritaire, elle posa une main sur son épaule pour le freiner dans sa course. Elle ne lui laissa pas le temps de comprendre. D’un geste rapide, elle le plaqua contre la paroi du corridor, posant son regard dans le sien. Sur la pointe des pieds, elle s’appuya sur son torse pour rester en équilibre.

« Mon irresponsabilité a été la cause de beaucoup de maux, je te le concède. Je ne peux pas les réparer à présent, mais je regrette ceux ayant péri par ma faute. »

Son visage se referma alors. Par son imbécilité et son égoisme, elle gachait la dernière chance de porter sa progéniture en lui ayant refusé la nuit passée. Avec les décades, elle s’était faite à l’idée de le voir un jour périr. Néanmoins, pas à cette vitesse.

« Mais je ne peux que suppléer tes dires. Les Dieux t’ont réellement maudit de m’avoir mis dans tes pattes. Cependant, je ne peux me résoudre complétement à te voir disparaitre à jamais, surtout par ma faute. Tu aurais sagement attendu ton heure si je n’avais point existé. Me savoir ta perte me chagrine plus que tu ne le crois. »

Andraha posa les talons au sol.

« Que se passera-t-il ce soir ? Est-ce que Kosh m’aurait prévenue de ton trépas si j’étais restée sagement sur Charmon ? »

Sa voix était emprunt à la peur et à la tristesse.

« Tu le savais, n’est-ce pas, que j’échouerai rapidement dans  mon apprentissage ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 19:31
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

— Évidemment. Ce n'était qu'un leurre pour te tenir tranquillement loin de tout ça, et pour que je te sache en sécurité avec quelqu'un de confiance.
Il la repoussa doucement.
— Il préférable qu'on ne se voie plus aujourd'hui, je ne supporterai pas de te regarder peu avant que je parte. Si je venais à mourir, sache que tout ce qui est ici t'appartient. Tu pourras en faire comme bon te semble.
Il fouetta l'air d'une geste âpre sur sa veste et se mit à avancer vers l'énorme porte sculptée. Il ordonna à deux gardes homoncules de fermer les portes.
Alors que les portes se refermaient, Harold s'arrêta, se retourna et la contempla une dernière fois sous le fracas des portes fermées.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 20:16
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Tracer son destin, Tredë An 10

Le visage d’Andraha se couvrit d’un voile de tristesse. Une main sur son ventre pour retenir la nausée, elle le scruta, imprégnant les traits de son être dans sa mémoire. L’ange se refusa à verser une larme, pour ne point entacher son souvenir. Il était à présent trop tard. Il n’était pas maudit, moi si, songea-t-elle. Le fracas des portes achevèrent le martyre de cette situation. Dégobillant les tripes qui lui restaient, elle explosa en sanglot bruyant.

Les pleurs cessèrent quand elle fut déshydratée. Incapable de bouger sur le lit, elle huma son odeur, se recroquevillant de plus en plus. Elle était seule, sans personne pour se confier. Les ongles rongés, l’ange se réfugia dans son temple. Les paupières closes, elle tenta de faire le vide. Tenace, quinze minutes plus tard, son corps relâcha la pression. Les cascades se dessinèrent sous ses pieds. Le ciel était maussade, presque brumeux. Dans un dernier espoir, elle aurait aimé s’entretenir avec Jeb’. Pourtant il fit la sourde oreille à ses plaintes. Résignée à réellement passer ces heures sombres seule, Andraha s’assit au bord du bassin, avant de tressaillir par  un contact.

« Vous ici. » S’émerveilla-t-elle presque.

« Je dois avouer que ce coin est charmant. Vous semblez apprécier les alentours de Falcon pour le structurer ainsi. Mon neveu avait raison, vous êtes une femme avec beaucoup de gout. »

« Comment est-ce possible ? »

« Arrêtez donc de courir après les connaissances et les réponses. Appréciez ce moment en ma compagnie, sans vous questionner sur ma présence. Vous avez la faculté d’utiliser ce lieu pour rentrer en connexion avec diverses personnes. Voilà tout. »

Andraha réprima un sourire, et se pencha pour arroser ses mains de l’eau claire et se désaltérer.

« Restez-vous longtemps ? »

« Autant qu’il vous plaira. Si je peux soulager votre peine, il en sera d’autant plus heureux. »

D’un geste paternel, le mage lui caressa les épaules pour la motiver et la rassurer. L’archère se laissa aller contre son torse.

« La soulager est un bien grand mot. L’apaiser serait plus approprié. »

Le silence régna durant le reste de l’après-midi. Lorsque ce dernier partit, l’ange stoppa sa transe. C’était une femme au destin incongru, mais qui ne s’était jamais laissée abattre de la sorte.

Le retour fut brusque. Clignant des yeux, Andraha scruta la pièce. Le soleil était couvert une moutonneuse épaisse. Rassemblant ces dernières joies de vie, elle entreprit de se changer et de vêtir la robe  empruntée dans la penderie. Verte émeraude. Elle appréciait peu la couleur. Une fois le lit refait, l’ange s’assit derrière le piano et chanta quelques heures avant de perdre l’usage de sa voix affaiblie par les courants d’air. Elle tentait de faire abstraction des dernières paroles d’Harold. Sans succès. Il la hantait. Cependant, elle respecta ses dernières volontés.

Un être apparut dans la pièce sans s’annoncer, effrayant la jeune femme. Ce dernier poussait un plateau où  reposer des fruits ainsi que des biscuits. La faim se réveilla. Sans se presser, l’ange engloutit rapidement les gâteaux avec le thé ainsi qu’une banane. Le feu crépitait sous son regard perdu. Le temps était long. Pour se changer les idées, elle entreprit de faire le tour de la penderie pour dénicher quelques vêtements. A la lumière solaire, elle se dirigea machinalement vers le coin le plus féminin de la pièce. Sous certaines housses poussiéreuses gisaient de nombreuses robes somptueuses. Trop  pour être portée au quotidien. S’enfonçant plus, elle mit la main sur quelques habits en fourrure. Elle en récupéra une blanche, brodée de fil d’or.

Triomphante, elle sortit de la pièce et tenta de l’enfiler. Seule, lasser les lanières du corset était un défi en tout point. A l’aide des piliers du lit, elle serra le haut. Détachant les lanières à chaque étage, son entreprise lui prit une bonne heure. Néanmoins son reflet dans le miroir lui arracha un sourire. Si seulement elle avait l’espoir de se le voir retirer ce soir par l’alchimiste. D’un revers de la  main, elle ôta cette pensée. La jupe fut rapide à mettre, les lanières de cuirs la retenaient derrière. Le pouponnage se termina en fin de journée. Les cheveux dressés en un chignon travaillé et entièrement natté, c’était la première fois qu’elle prenait autant soin de son apparence. Son reflet était méconnaissable.

Lorsque la nuit perça le ciel, Andraha faisait les cents pas dans la chambre. Sa lecture était interrompue par ses pensées incessantes. Pianoter était également impossible, les notes plus sombres les unes que les autres broyaient du noir. Naviguant dans la suite, elle tentait de s’épuiser et vider son esprit de tout songe. Elle finit par choir sur le balcon pour profiter de  cette douce nuit, tout en priant les Dieux de lui venir en aide. S'il devait trépasser, elle souhaitait le rejoindre. La vie n'avait plus de sens sans sa présence.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin Sam 2 Mai - 20:51
Âge : 38 Ans Race : Hybride
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : Ici
Ciend
Harold Leynthall
Tracer son destin, Tredë An 10

Les tambours de guerre résonnaient.
Boum. Boum. Boum.
Les torches brûlaient d'une rage profonde. Dix milles torches.
Boum. Boum. Boum.
Une silhouette impériale se tenait sur la plus haute tour, admirant son oeuvre d'une vie, les mains sur le garde-fou comme les serres d'un rapace. Harold encourageait ses troupes.
Boum. Boum. Boum.
Les cors et trompes se mirent à vrombir dans le hurlement d'homoncules et de chimères. Le sol tremblait d'effroi face à cette armée déterminée.
Boum. Boum. Boum.
Les conseillers étaient là, dans l'ombre de l'Arcane, s'assurant du bon déroulement des préparatifs. L'heure était proche. Le maître lança un brin de magie dans l'air, une fusée de couleur d'ambre qui éclata dans le ciel sous l'emblème de la couronne. L'armée est en marche vers son destin, vers le monde du dessous.
Boum. Boum. Boum.

Les conseillers peinaient à suivre le rythme athlétique d'Harold qui marchait dans les couloirs de la citadelle. L'édifice était froid, calme et silencieux, comme ci la demeure elle-même portait le deuil d'une mort imminente.
— Votre Majesté, les éclaireurs confirment que deux Mülzogs infernaux sont postés près du portail. Il serait plus avisé de contourner par le col des brumes pour--
Harold interrompit son chef de guerre d'un poing levé, le regard perdu vers l'horizon. À travers les volutes bleutées de la lune, sur ce balcon idyllique à l'atmosphère atemporelle, se dressait un Ange. Belle, radieuse, il ne pouvait décrocher son regard.
— Messieurs, dit-il sans s'adresser à eux, un instant, je vous prie.
Harold referma les portes de la chambre derrière lui, ce qui alerta l'Ange. Il la regardait, elle le regardait. Il se perdait dans ses yeux. Le sol se dérobait sous ses yeux à mesure qu'il lui dévorait les lèvres du regard. Il fonça vers elle en un éclair, l'étreignit et l'embrassa comme un fou. Il prit son visage entre ses mains, il voulait toucher une dernière fois sa peau, sentir son odeur, goûter à ses lèvres. Il voulait connaître le bonheur une dernière fois.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Tracer son destin
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adrietha  :: Continent d'Adrietha :: Région de Charmon :: Plaine de Charmon-