Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
[Tredë, An 10] Des souvenirs
Sujet se trouvant dans  :: Continent d'Adrietha :: Région de Charmon :: Plaine de Charmon

Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 12:09
Âge : 98 Ans Race : Démon
Métier : AlchimisteClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Abacius le sans-destin
Des souvenirs, Tredë An 10

Les ténèbres couvaient des murmures sans voix, présence infâme qui la dévorait des yeux. Les gueules béantes de la salle lui crachèrent un souffle putride au visage, un avertissement, ou plutôt la confirmation, qu'elle venait de faire une erreur.
Les braseros s'éteignirent un à un, laissant le temps à l'ange de sentir ses tripes se resserrer, jusqu'à n'illuminer qu'une seule sortie.
La voie portait une herse en acier dont la taille et l'épaisseur ne donnaient guère envie de connaître la chose qui se tapissait dans son ventre. L'obscurité engloutissait tout, une sensation de chute, puis d'une présence aussi froide que la mort dans son dos.
Un silence assourdissant s'installa.
— Qui ose pénétrer dans le Conseil des Treize ? Parlez, ou mourez.
La voix caverneuse ébranla les fondations même qui s'effritèrent sous ce timbre d'outre-tombe. Elle était puissante et sa source venait des quatre coins des égouts. Était-ce un Dieu ? Ou pire...

Deux cavités aux yeux de sang surgirent à la lueur des derniers braseros. Un être sans nom dont l'apparence ne pouvait être que l'engeance d'un Démon.
Sa respiration sifflait et peinait à expulser l'air qui gonflait ses poumons brûlés. Une carcasse qui vacillait entre la vie et la mort, l'alchimie comme unique source de répit.
Il dévisagea l'officier sans émotion, une analyse insupportable qu'il lui permettrait de mettre un nom sur ce visage angélique.
— Vous... souffla-t-il sur le même timbre sépulcral. Pourquoi revenir ici ?


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 22:47
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha camouflait ses émotions et sa peur.  Le souffle putride lui balaya le visage. Immonde, pensa-t-elle. Posant son regard sur les premières formes de son interlocuteur, l’officier recula de deux pas. La table butta contre sa jambe, manquant de lui arracher un cri de douleur.

« Je…. »

Sa bouche se musela. Exprimer ainsi sa requête mènerait directement à l’échec. Son cerveau bouillonnait doucement, avant de se lancer.

« Venir ici n’est de gaîté de cœur, croyez-moi. Si je me présente à vous… Vous êtes mon dernier recourt pour trouver votre roi. »

Un silence suivit le teint cristallin de sa voix. Elle s’avança vers son hôte, un faisceau de lumière percutant son visage.

« Par sa malédiction, il se meurt, j’aimerai passer les derniers moments en sa compagnie. Cependant, celui-ci, pour ma protection, en a décidé autrement…»



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 23:05
Âge : 98 Ans Race : Démon
Métier : AlchimisteClasse sociale : Noble
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Abacius le sans-destin
Des souvenirs, Tredë An 10

Le Démon arqua un sourcil à la demande de l'ange.
— Il est peut-être notre chef, mais il n'est pas mon roi. Vous ne connaissez rien à l'alchimie, votre présence ici est un affront pour nos compères.
Le Démon s'évapora dans un nuage opaque, une brume vivante qui se rapprochait dangereusement d'elle. Il se matérialisa à hauteur de son épaule aussi vite qu'il avait disparu.
— Partez, avant que je ne vous écorche et pende avec vos boyaux. La Treizième Arcane n'est pas ici, elle ne reviendra pas. Elle se meurt et n'a aucune descendance. Le règne des Leynthall s'achève, comme bien d'autres règnes avant lui.

Le Démon disparut aussitôt. Il venait de rejoindre le reste du Conseil qui fixait cette petite souris indésirable depuis un balcon secret. Douze paires de yeux la fixaient avec interrogation et excitation.
— Pensez-vous qu'elle y arrivera ?
— Certainement pas. Cette garce n'a aucun talent, je l'ai su au moment même où je l'ai vue.
— Nous pourrions la manger.
— C'est une excellente idée, j'aimerai garder les ailes.
— Taisez-vous tous les deux ! Regardons comment elle va réagir, la partie n'est pas encore terminée...


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 23:27
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha écrasa un juron, et serra les poings. Son seul espoir venait de s’évaporer par pure ignorance. Harold, si jamais je te retrouve, tu me devras quelques explications sur votre organisation. Les migraines revirent encore.

« Donne-moi une bonne idée cette fois-ci ! »

« Dois-je venir à ton secours à chaque reprise ? » Dit-il dans un ricanement.

Ses pupilles se fermèrent, assise sur le  sol froid, elle se laissa aller vers son jardin secret.

« Tu prends bien des risques. Comme toujours. »

« Pourquoi ai-je choisi de t’écouter ? »

« Peut-être pour avoir une idée pour les convaincre ? »

Andraha réfléchit alors, dans les ailes protectrices de son ancien mari. Fatiguée par les journées de voyage, elle mit un certain temps avant de sortir de sa torpeur, l’idée en tête. Un seul clin d’œil de Jeb’ et leur conversation s’acheva. L’ange se leva, portant une main  à son ventre, donnant une certaine douleur dans sa voix.

« Ecorchez moi donc, et apportez lui sa descendance qui murit dans mon ventre ! »

Des larmes coulaient sur ses joues pour rendre la scène réaliste. Une comédienne. Une idée de reconversion pour parcourir le pays.

« Je ne connais rien de votre monde, soit. Et vous, c’est l’amour qui vous laisse dans le désarroi. L’avez-vous un jour connu ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 23:45
Âge : 72 Ans Race : Sylphe
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Ezabéide Oirnail
Des souvenirs, Tredë An 10

Une lueur déchira la pénombre des égouts. Une étoile qui venait de naître parmi ces trous noirs. Elle était douce et chaleureuse comme la caresse du soleil en Tredë. Une voix résonna, belle, affable, qui aurait charmé le plus impassible des hommes.
— Approche mon enfant, n'aie crainte.
La lueur se matérialisa peu à peu en une femme. Une créature au-delà du réel. Si les anges étaient les représentant de la perfection, elle, elle en était la reine.
— Tu dis porter en toi la progéniture de notre roi. Est-ce que tu sais ce que cela signifie ?
Elle arborait un sourire radieux. Ses yeux amandes étaient emplis d'une bonté rare, une gentillesse à l'épreuve des cœurs les plus noirs.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Lun 20 Avr - 23:56
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

L’ange scruta avec attention cette femme dont la beauté donnait à ces lieux une lueur macabre. Avait-elle été trop loin avec ces fausses déclarations ?

« Pourquoi devrai-je vous croire ? Harold, le Conseil, vous. Des phrases lourdes de sous-entendues. Des actions lourdes de conséquences. Pourquoi se compliquer la vie ainsi ? »

A mesure de l’avancement de son interlocutrice, Andraha reculait vers un grillage, avant de le sentir, s’incruster dans ses ailes. Prise au piège, elle soupira, se dégageant pour contourner la créature divine.

« Il m’en a vaguement parlée. Des phrases est ci et là sur une femme oshurienne. Sa malédiction coulera dans le sang de notre enfant avant de le happer pour son cinquantième anniversaire. Je n’en sais plus que cela. L’idée m’effraie, cependant, par amour,  que pouvons-nous refuser ? »

Les hauts de cœur la reprirent alors. Le dernier repas donnait du fil à retorde à son estomac qui lui faisait savoir. Rien de plus pour une touche de réalisme.

« En quoi garder son lieu secret vous arrange ? N’a-t-il le droit de savoir également la nouvelle ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mar 21 Avr - 0:10
Âge : 72 Ans Race : Sylphe
Métier : AlchimisteClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : AnodinAlignement : Neutre
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Ezabéide Oirnail
Des souvenirs, Tredë An 10

La Sylphe sourit tristement, amusée par la naïveté de l'Ange.
— La naissance d'un nouveau roi est l'unique chose qui puisse sauver votre amant.
Elle flotta dans les airs et lévitait gracieusement jusqu'à chaque flambeau afin de les allumer d'un tendre revers de la main.
— Voyez comme la lumière repousse les ténèbres, dit-elle en marquant une pause. Vous êtes sa lumière, sa rédemption. L'Arcane est partie au nord, dans les montagnes gelées des Templiers. Il est parti y mourir en paix avant que l'Ombre ne le prenne.
Ezabéide la regarda la mine grave, annonciatrice d'un malheur.
— Le Cairn des Dragons est un endroit maléfique, empli d'une haine sans nom. C'est là-bas que les premiers alchimistes découvrirent les propriétés des chimères. C'est là-bas qu'est notre berceau, son trône. Par amour pour vous... pour votre enfant, il organise un ultime bataillon contre la menace qui le dévore. Une armée colossale qui le vieillit prématurément.
Elle vint s'asseoir près d'elle, les jambes croisées maintenues par les mains. Une posture qui la mettait encore plus en valeur.
— C'est là que vous intervenez : partez pour le Cairn des Dragons, partez chercher votre amant et montrez au monde du dessous que l'enfant germe dans votre ventre, alors seulement, l'Ombre patientera davantage avant de venir le cueillir.
Les murmures se firent à nouveau. Des pattes d'insectes qui clapotaient partout et nul part autour d'elle.
La Sylphe lui fit un sourire démoniaque, un sourire de l'ange qui dévoilait des dents aiguisées et jaunâtres de Démon, des yeux de félin rougeoyant empli d'une malice répugnante venu des tréfonds de l'Enfer.
— Mais si vous nous avez menti, le Conseil saura vous retrouver. Priez les Dieux pour mourir avant cela.
Puis elle disparut dans cette même grâce qui la caractérisait une éternité de ça.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mar 21 Avr - 0:42
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha fronça les sourcils à l’écoute de ces paroles. Le  mensonge l’emmenait un peu plus dans les tréfonds des démons. Un pincement de lèvre, pour une personne la connaissant, aurait signalé son arrêt de mort imminent. Entre l’appréhension et la joie d’avoir  l’endroit. Elle resta muette et plantée là, seule sa respiration entrainait des mouvements corporels.

« Arriverai-je à temps pour lui éviter une mort précoce ? » Dit-elle d’une voix tremblante.

Un haussement d’épaule lui glaça le sang, tout comme ce lieu. Les agissements de l’ombre étaient imprévisibles. Tournant le dos, elle faisait peut-être une grossière erreur, mais hâta le pas pour reprendre la direction des égouts.

La  lumière du jour perçait sur son visage. Ses yeux à moitié clos haïssaient cette luminosité. Une fillette se trouvait près du puit. Un frisson traversa son corps. D’un pas pressé, l’ange se dirigea vers les beaux quartiers pour prendre un nécessaire voyage : des vêtements chauds, de la viande séchée ainsi qu’une gourde. Néanmoins, la demeure vide subit des martèlements de pas. Un pas militaire, masculin, agacé. Sier. C’était le seul à oser ceci.

« Madame, la porte était ouverte, je me suis inquiété. »

Un soulagement de voir apparaitre son jeune élève. Un sourire naquit sur son visage pâle par les dernières révélations.

« Ne t’en fais point, j’étais juste pressée. »

« Partez-vous encore ? Vos longues absences rendent le général insupportable ! »

« Oui je pars, une mission pour la guilde des mercenaires. »

La révélation stupéfia le jeune humain, sous le regard amusé de son maître d’arme.

« Mais Madame, s’il l’apprenait… »

« Il le sait déjà. » Le coupa-t-elle en fermant la sacoche de cuir, en direction de la porte d’entrée.

« Vous reverrai-je bientôt ? »

« Seul le destin connait cette réponse. »

D’un geste maternelle, Andraha lui caressa la joue avant de l’enlacer amicalement. Ce petit allait lui manquer durant sa traversée du continent. Tout ceci pour un homme mourant, et un mensonge. Etait-ce à ce point réel ?

Les paysages défilèrent sous ses yeux et ceux de sa fidèle monture. Tens. Quittant les plateaux flottants, elle décida de couper par le Sud de la région de Charmon, à la frontière avec la contrée des eaux. Mauvaise idée qui lui fit perdre un jour de voyage. La fonte des neiges amorçaient, les cours des rivières avaient débordé, rendant certains passages inaccessibles. Une décade plus tard, Carathiel se dressait en roi devant son corps, meurtri par la fatigue, la pluie et la peur. Les gardes la ramassèrent dans les bois, évanouie. Une missive fut dépêchée à Falcon. Elle ne sut que bien plus tard, lorsqu’un corbeau lui livra un message sur la route vers les montagnes enneigées.

« Ma chère amie,

Ton désarroi face à cette lettre doit être immense. On m’a appris ta mission, surprenante, mais que j’accepte avec peine. Fais attention à toi, l’armée est peut-être ta seule famille, mais nous tenons tous à te voir en vie.

J’ai également appris les rumeurs qui courraient sur son projet. J’espère que cela n’a pas provoqué ta fuite vers un avenir d’autant plus dangereux que la faille du Dragon gronde à présent.

Prends soin de toi.

Sier. »

Un soupire déchira le vent qui lui fouettait la face depuis l’aube. Tens fatigué, trottait avec difficulté dans le début de neige. La chaine de montage s’étendait à perte de vue. Comment le trouver ? Songea-t-elle avant d’observer son collier qui reprenait cette teinte ambre. L’intensité variait avec ces déplacements, la poussant au Nord du royaume. Le froid déchirait ses entrailles, ses membres s’engourdissaient,  mais une lueur d’espoir de le voir en vie l’animait toujours plus.

Un soir, le troisième dans cet univers glacial, elle prit refuge dans une grotte dérobée dans une corniche. Le collier scintillait toujours, chavirant au bordeaux lorsque les bêtes sauvages approchaient. Un flambeau s’illumina, dévoilant ainsi une série de galerie peinte. Laquelle choisir ? Son intuition la poussa vers la moins décorée. Marchant durant de longues heures, elle finit par s’endormir non loin d’une cascade souterraine.

« Comment se fier à ce médaillon dérobait dans ma penderie ? » s’insurgea une voix connue.

Le réveil fut brutal. Le collier émettait une série de couleur étrange. Emergeant avec difficulté, le fantôme passa inaperçu  jusqu’au moment où ses ailes se refermèrent sur sa proie.

« Les Dieux n’apprécient réellement tes façons d’agir. Ils sont préoccupés par les démons que ta quête ramènerait. Moi le premier. »

D’une main tremblante, l’ange caressa les plumes de son partenaire, avant de se lover. Tout était si réel, son parfum, son baiser dans sa chevelure, sa manière d’agir.

« Est-ce la raison de ta présente physique dans ce monde ? Me torturer pour éviter que j’accomplisse ma mission ? »

« Ton cœur ne m’appartient plus désormais. Cependant, te guider hors du danger et te donner une direction. On va dire que c’est ma raison de te rendre service une dernière fois. »

« Une dernière fois ? »

« Je désobéis pour ton bien-être.  Croyais-tu que les Dieux seront indulgents ? »

Penaude, ils profitèrent des retrouvailles pour conclure leur nuit de noce inachevée. La chaleur de son corps, ces murmures. Son corps frémit de plaisir, reposé.

« J’admire ton courage et ta détermination. Il a de la chance. »

Des lucioles prirent la place de l’ancien Général. Sous le choc de leur nuit d’amour, elle se couvrit, reniflant le parfum laissait sur ses vêtements. Un doux souvenir. Toujours aussi agréable. Les bestioles l’entrainèrent ainsi par une toute autre sortie, débouchant sur le flanc Nord des montages. La neige encore épaisse fondait au soleil levant. Le visage rayonnant, elle eut une larme de tristesse.

La journée s’allongea. La faune sauvage guettait le moindre moment de fendre sur la pauvre femme pour la dévorer. Le soleil atteignait le Zénith, une cabane se dessina alors à l’horizon. Usant de ses ailes, Andraha fut portée par le vent. Abandonnée à première vue, la fumée sortant de la cheminée l’intrigua. Sans prendre la peine de frapper, elle ouvrit la porte silencieusement. Une silhouette se matérialisait dans la pièce voisine. Un homme à première vue. Etait-ce lui ? Avait-il appris son mensonge ? Clouée sur le seuil de la porte, elle n’osa bouger.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 10:49
Âge : 63 Ans Race : Humain
Métier : TrappeurClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Fillel Ribus
Des souvenirs, Tredë An 10

Un sourire s'illumina à l'ouverture de la porte. Un homme était assis, un pique en main, fièrement devant une série de trophées. Il était âgé, pourtant, il dégagé une aura vigoureuse, un personnage plein d'énergie.
— Bienvenue dans ma demeure, jeune fille. Est-ce qu'il vous arrive souvent d'entrer chez les gens sans prévenir ? taquinait-il sans une once de reproche.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 11:22
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Le silence agita ses pensées. Le vent d’engouffra dans la demeure modeste, emportant l’odeur de la jeune femme également. La curiosité, un vilain défaut, songea-t-elle, prête à faire demi-tour pour prendre la fuite. Néanmoins, une voix la retint. La porte claqua dans un bruit sourd. Andraha n’avait eu le temps de la retenir.

« En temps normal, je dois avouer que non. »

Elle s’avança pour entrer dans la pièce principale. Le vieil homme lui réchauffa le cœur. Le contact humain avait été rare ces derniers temps.

« Je suis désolée de vous importuner. Les voyageurs se font rares par ici, tout comme les auberges. »

L’officier retira sa cape, la chaleur de la maisonnette rendit à ses joues le rouge pourpre perdu dans la neige. Epinglé près de son épaule, elle avait la broche de l’armée.

« Puis-je abuser de votre gentillesse ? L’eau dans ma gourde a gelé, ma gorge est sèche. Puis-je la mettre près du feu ? »

La jeune femme la dégrafa de sa ceinture. Enneigé, de l’eau coula sur la paroi du récipient, tandis qu’elle lui tendait.

« A vrai dire, je suis aussi à la recherche d’une personne logeant dans cette chaîne de Montage. Malheureusement, sa demeure m’est introuvable. Connaissez-vous les environs ? »



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 11:50
Âge : 63 Ans Race : Humain
Métier : TrappeurClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Fillel Ribus
Des souvenirs, Tredë An 10

L'homme resta figé dans son sourire quelques instants, il la regardait. Il n'y avait aucune méchanceté en lui et, sans son pique, paraissait inoffensif.
— Bien sûr. Ce n'est pas tout les jours que j'ai de la compagnie.
Il se leva, prit la gourde et disparut dans une petite pièce annexe. Il écoutait attentivement ce qu'avait à dire l'Ange. Lorsque l'écoulement de l'eau se tut, il rajouta.
— Ces montagnes me connaissent mieux que je ne les connais, j'ai grandi ici, sourit-il en présentant la gourde. Et je dois vous dire qu'il n'y a pas un diable qui rôde dans le coin.
Il partit s'asseoir avec autant d'énergie et se remit à la contempler.
— Mais qui cherchez-vous, officier ? Qui dans ces contrées désolées pourrait bien intéresser un Ange ?
Son éternel sourire sculpté sur son visage, le ton de sa question trahissait une note de savoir. Il continuait à se murer dans son observation et son sourire qui devenait de plus en plus oppressant.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 11:59
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha mal à l’aise dans cette pièce, se tortillait nerveusement sur le plancher du cabanon. L’homme aux allures sciables  et bonnes ne lui donnait aucune confiance quant à la suite des investigations.

« L’armée nous envoie régulièrement en mission. La mienne, retrouver un homme qui court un grave dangers si nous  lui assurons une mauvaise protection. »

Elle se tut, se frictionnant les mains nerveusement. Les secondes s’écoulèrent au compte-goutte, dans une lenteur hallucinante.

« Personne n’habite dans les alentours, dites-vous ? Pourtant ma source est sûre. Peut-être devrai-je m’enfoncer davantage pour trouver son abri. A-t-il de nombreuses grottes ou refuges naturels ? »

L’officier se redressa, épousant sa robe en fourrure d’ours polaire. D’un geste rassurant, elle referma le  pan de sa tenue, cachant ainsi ses épaules et son corsage. Son collier s’illumina à nouveau, ambre. Prémices, d’après ses observations, de l’utilisation de l’alchimie ou de la présence des homoncules. Le visage fermé, sa main se serra davantage sur l’objet.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 12:09
Âge : 63 Ans Race : Humain
Métier : TrappeurClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Fillel Ribus
Des souvenirs, Tredë An 10

Il regarda l'Ange se lever indifféremment, il préférait lui sourire.
— C'est la mort qui vous attend là-bas, jeune fille. Ces terres sont dangereuses, même pour un habitué. Vous devriez faire demi-tour, rentrez chez vous, vos proches doivent s'inquiéter.
Sa main se mit soudainement à trembler, une frénésie qui l'inquiétait davantage que l'Ange.
— Partez, s'il vous plaît, dit-il en se précipitant dans la cuisine.
Un bruit de déglutition se fit entendre et lorsqu'il réapparut, son visage avait changé. Plus jeune, plus dynamique encore que précédemment.
— Satanée blessure de guerre, sourit-il une fois de plus.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 12:20
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

« La vie est cruelle, même aux  races jugées comme noble. Nous sommes également atteints par la mort, la destruction, la famine. Le peuple de Ciend a connu des ravages de l’infection, continuant encore dans les villages plus reculés. Des allers-retours incessants vers la capitale. Le destin des habitants jetait ainsi. Je n’ai plus de proches. »

Ses jointures devinrent blanches comme le marbre, tandis qu’Andraha se retournait, contenant ses larmes. Elle ne songeait pas lui avouer la véritable raison de sa présence. La peur l’avait assailli rapidement au vu de l’état de son interlocuteur. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il revint.

« Blessure de guerre ou utilisation d’une magie ou tout art s’étant retourné contre vous ? Je suis intriguée par tous ces phénomènes. Cependant, ma mission me rappelle à l’ordre. Votre savoir me serait utile pour éviter de perdre inutilement la vie dans cet environnement hostile. »

Elle se stoppa, marchant quelque peu dans la salle, les jambes engourdies.

« Si je ne retrouve pas la personne recherchée, je suis vouée à une mort des plus cruelles. Pactiser avec les démons m’a mise dans une situation délicate. Je réitère donc ma demande. Connaissez-vous des emplacements dans cette chaîne où on peut y vivre ? »

Un degré plus menaçant, Andraha n’avait l’habitude de perdre patience. Cependant, son mensonge au Conseil  lui martelait le crâne à chaque instant passé. Si elle devait perdre la vie, elle avait une préférence à le faire pour sauver celle  d’Harold et d’un futur enfant.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 12:30
Âge : 63 Ans Race : Humain
Métier : TrappeurClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Fillel Ribus
Des souvenirs, Tredë An 10

Il sourit. Il n'avait rien à dire, juste à la regarder. La regardait-il vraiment ? Ses yeux semblaient plutôt fixer l'horizon. Lorsque les mouvements de l'Ange le rappelait à l'ordre, il sourit.
Son annulaire gauche creusait un sillon dans le bois de l'accoudoir de la chaise. Un toc nerveux et répétitif. Il sourit.
— Non, gémit-il avec difficulté, comme si ses intestins lui étaient douloureux.
Sa voix variait dans les aigus, une voix efféminé à glacer le sang. Une voix qui en cachait une autre, plus maléfique encore.
— Il n'y a personne ici. Personne.
Il avait du mal à articuler, sa voix devenant de plus en plus cristalline. Son sourire se tordait de douleur. Une douleur qu'il se délectait.
— Dégage, salope.
Ses yeux exorbités et injectés de sang la fixèrent avec avidité. Ses griffes étaient plantées dans la chaise, prêtes à bondir sur la jeune officier. Il lui sourit. Mais cette fois, un sourire carnassier.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 12:50
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Le bruit répétitif accentua l’énervement et l’impatience de l’ange d’habitude si calme. Chaque bruit entretenait la lueur du collier. A chaque coup, elle se figeait davantage, une main partant sous les plis de sa robe  à la recherche de sa dague. Faible instrument puisqu’elle n’avait jamais appris à la manier correctement. Cependant, son arc, caché dans son dos, était inutilisable dans une telle pièce, pouvant se retourner facilement contre son propriétaire.

« Je vais partir, je pense. » dit-elle d’une voix peu sûre, s’approchant d’une autre pièce pour attraper sa gourde. Néanmoins, elle n’eut le temps de passer la porte. Figée sur place, elle tourna machinalement la tête pour observer le phénomène. Un moment de curiosité mal venu. Le sang glacé, elle attrapa son dû, observant la pièce pour trouver une sortie. Piégée, elle retint son souffle et se concentra alors pour disparaitre doucement.

Le vent lui brûla les joues. Sa capuche sur les cheveux, elle déploya ses ailes et s’envola de la demeure, la  peur au ventre. Qu’était-ce ? s’interrogea-t-elle. Les courants d’air l’emportèrent dans la mauvaise direction. Fatiguée, Andraha se laissa faire. Le cabanon disparaissait à vue d’œil tandis que sa future destination était à l’Est.

Le soleil perça la devanture nuageuse. La tempête de neige l’avait envoyé contre un mur en pierre. Evanouie dans une marre de glace parsemée de sang, le corps de la jeune femme s’engourdissait un peu plus, sa température centrale diminuant dangereusement. Inconsciente, sa respiration était saccadée, son aile droite froissée  et abîmée sur une grande partie. Sous son épaisse robe, un hématome abdominal naissait, près à rompre au moindre mouvement.

« Etait-elle morte ? »

Un souffle réchauffa son visage de marbre. L’esprit encore embrumé, Andraha ne bougea pas, battant doucement des paupières pour ne pas effrayer davantage les inconnus.

« Un ange dans nos contrée. Le brouillard magique aurait  pu la tuer si le vent l’avait emporté par-delà la chaine. Cette petite a eu de la chance. »

Le changement de température entreprit de la réveiller entièrement. Nue dans un lit de soie, elle bougea les orteils puis ses mains. Je suis encore en vie, songea-t-elle.

« Bien sûr jeune fille ! » Tonna une voix dans l’ombre de la pièce.

La douleur se propagea alors dans ses membres et son dos. Un bandage enserrait sa taille, lui coupant le souffle. D’une voix faible, un léger sourire aux lèvres, elle tenta d’appeler son interlocuteur.

« Pour toute réponse, je suis un des rares mages de ce continent. Je n’ai pas de difficulté à vous sonder. Votre esprit est bien agité. Cela me donne des migraines interminables. Mais soit, vous êtes dans une quête compliquée. »

Les rayons solaires frappèrent son pendentif qui illumina la pièce d’un bleu intense. Se mouvant avec difficulté, Andraha palpa son cou, avant de s’apercevoir de sa disparition.

« Un bien joli joyau, d’une rareté qui n’égale la vôtre dans notre contrée.  Peu d’humanoïde possède un tel présent des premiers mages. »

Il lui déposa dans la main, s’asseyant sur le rebord du lit. Une compresse d’herbe reposait sur la table de chevet. D’un geste habile, il changea le pansement abdominal de l’ange, le visage serein.

« Qui êtes-vous ? » souffla-t-elle.

« Mon domaine est loin de votre civilisation. Je suis le jour et la nuit, l’eau, la terre, le feu, l’air à la fois. Me décrire serait une longue histoire. Je suis la réponse à vos questions, tout simplement. Votre parcours ne m’est pas inconnu, tout comme l’homme qui vous a enfanté. »

Le visage de l’ange se détendit. De nombreuses interrogations restèrent en suspens. Un sourire la rassura.

« Votre curiosité m’impressionne. Vous êtes ici pour quelques jours, peut-être devrai-je entreprendre votre requête. »

Il se leva et revint avec un gobelet d’eau et un peu de nourriture solide. Au soleil, elle reconnut les traits d’un homme jadis choyé.

« Arrêtez donc ! – sa voix n’était pas agressive, comportant un brin d’humour même. Certains artistes ont utilisé ma personne pour modèle. Qui plus est, je descends de la même branche que l’ancien Général. C’était mon neveu. Le temps s’arrête facilement pour les maîtres magiciens. Cependant, la maladie les a happés rapidement. Jeb’ en était le dernier, et sa descendance est tragiquement morte. Maintenant, il sert les Dieux, tout comme le Transmage. »

Les informations s’emmagasinèrent. Précieuses. Andraha comprenait à présent sa présence dans le monde des vivants et ce « cadeau » de la part des divins.

« Loin de là un cadeau, il ne l’a jamais su. Les plaines de lumières lui ont appris de nombreuses choses à ce sujet. Cela ne m’étonne guère qu’il en use pour vous protéger ainsi que… »

Il s’interrompit. A présent réveillée, elle enregistrait plus clairement une parole déjà donnée. Il lui tendit le verre.

« Devrai-je arrêter de vous agacer avec tout ceci. Reposez-vous, la guérison est en marche. Votre but n’est pas des plus simples. Votre ténacité payera un jour. »

Etouffant un juron, l’ange s’assoupit à nouveau. La nuit fut clémente, tout comme la journée qui suivit. Le mage ne revint point, délégant les soins à son apprentie. Une jeune femme aux cheveux ébènes, muette, mais adorable dans ces gestes. Un matin, une voix d’homme la réveilla, en sueur, son ventre la faisait encore souffrir, mais à présent, elle marchait sans difficulté.

« Désolé, ma chère amie. Voici donc mon dernier présent, avant votre départ. J’ai pu lire. Me cacher un secret est fort inutile. »

Les paroles arrachèrent un franc sourire à Andraha qui prit le parchemin cacheté par le sceau de la confrérie. Delvin l’avait évoqué à plusieurs reprises, vaguement, incertains encore de ces recherches à ce sujet.

« Merci, je vous en suis reconnaissante. » fut ses dernières paroles avant de quitter la pièce et le manoir dressé dans la montagne. Le soleil frappait la terre qui dégelait à vue d’œil. Perdue, Andraha se raccrocha aux derniers espoirs de le revoir en vie. Le cabanon quitté la décade précédente fut de nouveau visible à l’horizon. La peur lui glaça le sang tandis qu’elle sortait son arc. Il était le seul à avoir les réponses sur l’emplacement d’Harold. D’un pas déterminé, elle s’arrêta nette devant la porte, surprise par une légère odeur de soufre. Sans prendre la peine de frapper, elle entra.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 13:44
Âge : 63 Ans Race : Humain
Métier : TrappeurClasse sociale : Paysanne
Notoriété : AnodinAlignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Fillel Ribus
Des souvenirs, Tredë An 10

Un sourire s'illumina à l'ouverture de la porte. Un homme était assis, un pique en main, fièrement devant une série de trophées. Il était âgé, pourtant, il dégageait une aura vigoureuse, un personnage plein d'énergie.
— Bienvenue dans ma demeure, jeune fille. Est-ce qu'il vous arrive souvent d'entrer chez les gens sans prévenir ? taquinait-il sans une once de reproche.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 13:51
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha laissa sa stupeur de côté. L’histoire dans cette demeure se répétait sans cesse. La folie ne devait pas l’atteindre. Garder les idées claires était la meilleure chose.

« Rentrer dans la maison d’un monstre est devenu une habitude à présent. » répliqua-t-elle sans once d’humour.

Elle se rapprocha alors, scrutant précisément la pièce et celle juxtaposée.

« Dois-je vous abattre pour avoir une réponse ? Etes-vous l’un de ces êtres rongés par l’art qu’il pratique ? »

Un sourire espiègle barra son visage jusqu’à lors angélique. La patience a son point de rupture, elle décocha une flèche sans prévenir, qui atterrit au-dessus de l’âtre qui inondait la pièce de sa chaleur. Impossible, songea-t-elle. Elle l’avait pourtant visé.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 14:05
Âge : ??? Race : ???
Métier : ???Classe sociale : ???
Notoriété : ???Alignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Homoncule
Des souvenirs, Tredë An 10

L'homme sourit. Il se leva et partit dans une petite pièce sans quitter l'Ange du regard. Il souriait.

Le temps s'écoulait, mais l'homme n'était pas revenu. Au lieu de ça, une respiration sifflante se faisait entendre dans la cabane. Une respiration douloureuse qui n'attendait qu'une chose : un faux pas.
Elle était forte, rapide. Son souffle faisait bouger les tentures séparant l'étrange pièce au reste du bâtiment.
Que faisait-il ? Ou plutôt, que faisait cette chose ?
La cabane réagissait à sa présence, comme si elle connaissait les horreurs qui se tapissaient dans son ventre. Le bois se mit à grincer, hurlant à l'Ange de s'enfuir, mais il était trop tard.
Le monde s'arrêta un instant, son monde. Une vision d'horreur à lui glacer le sang.
La créature bondit et atterrit agilement sur une table, prenant des positions improbables qui faisaient penser à une araignée.
— Fille de putain ! Je vais t'enfoncer ce maudit collier dans la chatte avant de t'arracher la gorge !
La chose injuriait dans cette même voix aiguë qu'une éternité de cela. Elle s'avançait étrangement, comme un pantin désarticulé. Ses membres disloqués avançaient image par image, dans une rapidité démoniaque.
Ses longues griffes dégoulinant de sang pointaient vers elle comme un paire de ciseaux, prête à s'enfoncer dans sa chair comme du beurre. Elle lança une attaque fulgurante, visant sa tête de sa main droite.
Andraha sut que la monstruosité qui se tenait devant elle était le même homme, car il lui souriait.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 14:24
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

D’un calme olympique, l’ange n’avait bougé d’un millimètre, appréciant le spectacle de l’homoncule. Son collier n’avait pas menti, une fois de plus. Une étrange lueur illumina la pièce, tandis que le craquement de bois la berçait. Une douce folie l’atteignait. Cependant, c’était le seul moyen de le faire venir si ces intuitions étaient bonnes.

« Continuez donc, mais touchez à un seul de mes cheveux et je suppose que votre maitre appréciera. »

Elle recula de la table, tournant le dos à l’immondité. La lueur se déplaça doucement, se matérialisant lorsque l’homoncule voulut sauter sur la jeune femme. Il forma  un écran écrasant ainsi le choc de la bête.

« Si Harold vous fait garder sa demeure, je suppose qu’il se délecte de la scène. »

Je crois que nous avons plus d’un compte à régler, songea-t-elle par la même occasion, se retournant, son capuchon tomba alors. Son visage comportait de nombreuses égratignures en raison de sa chute contre le mur. La lueur prit alors la forme d’un ange connu au bataillon. Non surprise par sa volonté de la protéger, elle ne le remercia point quand ce dernier disparu, son cristal rayonnait d’un ton bordeaux.

Juste à temps, lorsque la créature se releva, elle sortit une flèche de son carquois et le lui planta entre les scapulas, manquant de se faire déchiqueter les mollets. Agacée par ce manège, Andraha scrutait la pièce à la recherche d’un passage souterrain.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 14:43
Âge : ??? Race : ???
Métier : ???Classe sociale : ???
Notoriété : ???Alignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Homoncule
Des souvenirs, Tredë An 10

La créature se débattit pour se relever, la douleur encore vive de l'offensive de l'Ange. Elle porta une main à sa blessure et grogna.
— Je me moque que tu sois sa pute ! Tu crèveras et lui pourrira dans le monde du dessous pour l'éternité ! Ah Ah Ah Ah !
La rire guttural de la chose était grave, caverneuse, avant de reprendre sa voix fluette.
Elle avait beau servir la Treizième Arcane, l'homoncule se délectait à l'idée de la mort du roi. Nul ne peut assujettir le monde du dessous, si ce ne sont les Juges. Cette aberration allait bientôt prendre fin, du moins, l'homoncule l'espérait.
— Je vais te massacrer ! dit-elle en essayant derechef de lui porter un coup fatal à la tête.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 15:22
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Les joues cramoisies, l’ange n’appréciait ni le ton, ni les insultes de cet animal. Prise au piège contre le mur, elle le tata, espérant trouver une porte dérobée. Sans succès. L’homoncule se rapprochait toujours plus. Un coup partit. Rapidement. Promptement. L’ange se baissa dans un instinct de survie.

« Je suis une catin comme tant d’autres. Néanmoins, j’ai un présent à lui offrir, me tuer attisera d’autant plus sa haine et sa colère. »

Elle porta sa main à son ventre, et le caressa délicatement.

« Porter la vie vous donne de l’assurance. Je ne périrai pas dans vos griffes ni celles de vos confrères. Vous vous m’éprenez totalement sur cette situation. »

Le regard plongé dans celui de son adversaire, Andraha profita de cet instant pour lui décocher une deuxième flèche, sa dernière, non loin du cœur. De cette tentative, elle réussit à s’échapper du coin de la pièce pour rejoindre plus facilement la porte d’entrée. Néanmoins, cette dernière refusa de s’ouvrir. Croyant vivre son dernier souffle, l’archère  ferma les yeux, s’asseyant sur le sol, comme seule arme à la main une dague.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 15:31
Âge : ??? Race : ???
Métier : ???Classe sociale : ???
Notoriété : ???Alignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Homoncule
Des souvenirs, Tredë An 10

La créature s'écroula sur le sol et reprit rapidement appui. Une lueur de terreur était visible dans son regard informe.
— Un héritier ? Non ! Jamais !
Elle ne pouvait pas laisser un autre homme reprendre le flambeau de la Treizième Arcane. Jamais. Ce règne devait avoir fin.
Elle se précipita sur l'Ange qui semblait avoir renoncé à se battre et lui arracha une parcelle de peau à la base du coup. Elle l'étreignit entre les bras démesurés.
— Toi et ton bâtard allaient mourir ici ! prononça la chose en avalant la chair tendre de l'Ange.


Âge : 22
Messages : 593
Messages RP : 211
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 15:41
Age : 29 ans Race : Ange
Métier : OfficierClasse sociale : Bourgeoise
Notoriété : ConnueAlignement : Neutre
Personnage : Ici
Ciend
Andraha Seme
Des souvenirs, Tredë An 10

Andraha hurla de douleur, avant de profiter de cette occasion pour planter sa dague à la base du cou de l’homoncule. Transpercé de part en part, elle lui souffla avant de lui ôter la tête.

« Je n’ai jamais été enceinte. »

La scène était macabre. Sa gourde était tombée dans la bataille et gisait près de la table. Sa blessure saignait abondamment. Elle eut peur d’y voir les vaisseaux, mais en croisant une assiette en bronze poli, juste la peau avait été arrachée. Sa chaire exposée à l’air se noircissait doucement. A l’aide d’un bout de tissu, l’ange la nettoya pour constater l’étendue des dégâts. Chaque geste lui arrachait une grimace de souffrance. L’opération terminée, elle appliqua un bout de tissu pour éponger le liquide.

Les minutes passèrent. Longues. Ennuyeuses. La blessure saignait encore, sous le désarroi de l’ange qui perdait des forces rapidement. Assise dans la pénombre de l’autre salle, elle sortit la lettre écrite par Harold qu’elle gardait précieusement. Résignée à quitter ce monde avant lui, elle chercha du réconfort dans son esprit le plus lointain, la douleur s’éteignit alors.



Feuille de personnage
:: http://adrietha.forumactif.org/h7-varwyn
avatar
Âge : 23
Messages : 479
Messages RP : 201
Date d'inscription : 30/12/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs Mer 22 Avr - 15:52
Âge : ??? Race : ???
Métier : ???Classe sociale : ???
Notoriété : ???Alignement : ???
Personnage : /Présentation : /
PnJ
Homoncule
Des souvenirs, Tredë An 10

La créature agonisait et se noyait dans son propre sang. Ses soubresauts désarticulés finirent finalement.
— Pardonnez-moi... soupira-t-elle dans un râle d'agonie. Elle était morte, un cadavre qui contrastait avec le décor si merveilleux de la cabane. Le calme revint, comme si tout cela n'avait été qu'un rêve.
Dans un dernier geste de défi, l'homoncule pointait de l'index droit l'âtre de cheminée tandis que son majeur gauche était levé en direction de l'Ange.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Tredë, An 10] Des souvenirs
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adrietha  :: Continent d'Adrietha :: Région de Charmon :: Plaine de Charmon-